Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Luc Mélenchon

    Perquisition chez Mélenchon, le leader de la France insoumise la filme en direct

    © REUTERS / Emmanuel Foudrot
    France
    URL courte
    991670

    Des perquisitions ont eu lieu mardi matin au domicile de Jean-Luc Mélenchon ainsi qu'au siège du Parti de gauche et de la France insoumise. En cause, des présomptions d’emplois fictifs d’assistants parlementaires au Parlement européen et le financement de sa dernière campagne électorale.

    Le leader de la France insoumise a publié sur son compte Facebook une vidéo diffusant en direct la perquisition de son domicile, dénonçant une «intimidation». L'opération intervient dans le cadre des deux enquêtes préliminaires le visant, l'une sur le financement de sa campagne présidentielle, l'autre sur des soupçons d'emplois fictifs d'assistants parlementaires au Parlement européen.

    Dans la vidéo, on voit l'intérieur du domicile de Jean-Luc Mélenchon qui grouille de policiers.

    «Dites partout que ceci est un acte politique, c'est une agression politique. Ils ne vont pas aller au siège d'une autre personne qui a une enquête préliminaire», dit-il, en référence à l'enquête ouverte par le parquet de Lyon sur le rôle de la ville et de la métropole dans l'organisation et le financement de la campagne présidentielle d'Emmanuel Macron.

    Selon le député, plusieurs proches, dont la secrétaire générale du groupe LFI à l'Assemblée nationale et les quatre assistants parlementaires visés ont également vu leurs domiciles être perquisitionnés.

    «En ce moment, tous ceux qui ont travaillé avec moi ou qui ont été proches de moi ces dernières années subissent une perquisition. On leur prend leurs téléphones, on leur prend leurs ordinateurs. Voici les débuts du nouveau ministre de l'Intérieur, et de la ministre de la Justice. Voilà ce qu'ils sont en train de faire pour intimider et faire peur», s'est ému Jean-Luc Mélenchon, filmant en direct la perquisition menée à son domicile.

    «Je n'ai peur de personne, ces gens-là peuvent envahir ma maison, les locaux de mon parti et de mon mouvement ils ne me font pas peur nous n'avons rien volé nous sommes honnêtes», dit-il, en passant son écharpe tricolore de député.

     

    Lire aussi:

    Perquisition: Mélenchon, colérique, pousse un procureur et bouscule un policier (images)
    Le parquet ouvre une procédure contre Mélenchon pour menaces ou actes d'intimidation
    Mélenchongate: «le pouvoir exécutif instrumentalise le pouvoir judiciaire»
    Tags:
    perquisition, La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik