France
URL courte
12140
S'abonner

La visite d’Édouard Philippe à Villegailhenc, dans l’Aude, ravagée par les violentes intempéries, a révolté les utilisateurs des réseaux sociaux. Il s’agit notamment d’une photo sur laquelle le Premier ministre, en costume, aide une vieille dame, qui a engendré une cascade de commentaires et a été qualifiée de «mise en scène honteuse».

Des internautes semblent ne pas avoir pris au sérieux une image publiée par Édouard Philippe sur son compte Twitter, qui montre le Premier ministre français en passe de venir en aide à une vieille dame sinistrée de la commune de Villegailhenc, dans l'Aude.

​Nombreux étaient ceux qui ont soupçonné qu'il s'agissait d'un coup de communication de mauvais goût et que le Premier ministre ne voulait qu'obtenir une «belle photo».

​Certains utilisateurs des réseaux sociaux ont attiré l'attention sur le fait qu'Édouard Philippe aidait la vieille dame en costume.

​D'autres ont accusé le Premier ministre de «cynisme».

​Plusieurs internautes se sont mis à faire des blagues. Certains ont même conseillé à cette vieille dame de vérifier ses poches…

​Il y a eu ceux qui ont eu pitié de cette habitante sinistrée «obligée de supporter tout ça».

​Pourtant, l'arrivée du Premier ministre dans la commune et son soutien aux personnes sinistrées ont été salués par certains utilisateurs des réseaux sociaux.

​Dans la nuit du 14 au 15 octobre, des pluies diluviennes se sont abattues sur l'Aude faisant au moins 12 morts, neuf blessés et deux disparus, selon les médias.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
La femme de Kobe Bryant a échappé à la mort grâce à cet accord passé avec son époux
Tags:
réaction, sinistrés, critiques, pluies torrentielles, visite, Internet, photo, Édouard Philippe, Aude, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik