Ecoutez Radio Sputnik
    Mélenchon

    «Qu'esseuh-que ça veut direuh»: les moqueries de Mélenchon scindent la Toile

    © AFP 2018 Bertrand Guay
    France
    URL courte
    24412

    Plutôt indignés par les propos virulents et moqueurs de Jean-Luc Mélenchon à l'encontre d'une journaliste à l'Assemblée Nationale, dont il a parodié l’accent, les internautes sont cependant partagés quant à l’attitude à adopter envers cette sortie de l’homme politique.

    Le dérapage du député des Bouches-du-Rhône, qui s'est ouvertement moqué mercredi de l'accent du sud d'une journaliste politique de France 3, à la sortie de l'Assemblée nationale, a une vague de réactions nationale.

    Premièrement, la journaliste offensée a reçu le soutien du syndicat national des journalistes (SNJ) de France Télévisions qui a condamné, dans un communiqué, l'attitude du leader de la France insoumise:

    «Notre consœur, pourtant très aguerrie, a été choquée par cette violence verbale et cette humiliation gratuite, tout comme ses collègues présents à l'Assemblée.»

    ​Des internautes se joignent aux collègues de la journaliste pour condamner le député: «Non seulement il méprise la journaliste mais tous les français qui ont un accent». Comment peut-on encore l'écouter et le suivre, s'étonne un internaute.

    ​«C'est quand même le summum de la connerie de se moquer d'un accent du sud pour un parisien qui a réussi à être élu…à Marseille…», ajoute un internaute.

    ​Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur a lui aussi réagi à ce comportement de l'ancien sénateur socialiste:

    ​«Ce que cela veut dire @JLMelenchon?! Et bien ça veut dire Monsieur #Mélenchon que si l'accent chantant du #Sud et de la #Méditerranée vous semble méprisable, vous n'avez rien à faire à#Marseille».

    Cependant, tout le monde n'a pas soutenu l'ardeur des confrères de la journaliste:

    «Il ne s'est pas moqué de l'accent. Il a répondu à la pseudo journaliste dans un accent du Sud. Est-ce qu'il a dénigré l'accent de la dame? Il a le droit de s'offusquer de l'incompétence de la dame. Il n'y a plus un journaliste capable de poser une question normale!», s'indigne un utilisateur qui commente le communiqué.

    ​«Il ne se moque pas d'elle, et il faut arrêter de reprendre tous ses faits et gestes c'est bon là. Il a pris une question à la volée elle s'est fait recalée et voilà rien à voir avec son accent ou autres! C'est les risques métier…», estime un autre commentateur.

    ​«La question de la journaliste était extrêmement mal formulée. Oui, il s'est moqué de son accent, c'est très vilain, mais il a raison en ce qui concerne le manque de clarté du propos», renchérit une twitteuse.

    ​«La réalité c'est que vous êtes dans la défense d'une corporation qui n'est plus libre, dans une cellule. Mélenchon n'a jamais été aussi bon à défendre le métier de journaliste indépendant qu'à travers ses gueulantes et cela vous ennuie par ce qu'il vous rappelle aux responsabilités», lit-on également dans les commentaires.

    ​«Ce ne sont plus des journalistes mais des outils de propagande», martèle pour sa part une twitteuse déçue par les journaux contemporains.

    ​A la question d'une journaliste alors qu'il se trouvait à l'Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon s'est moqué de son accent sudiste. Une imitation qui n'a pas plu au syndicat national des journalistes de France Télévisions, qui a condamné l'attitude du leader de la France insoumise.

    Lire aussi:

    «Je croyais qu'elle se moquait de moi»: les excuses de Mélenchon à la journaliste
    L’accent français élu le plus sexy du monde: les concernés en doutent
    «Tout mettre à son profit»: le Net mécontent du déplacement de Mélenchon à Marseille
    Tags:
    Jean-Luc Mélenchon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik