Ecoutez Radio Sputnik
    Prise d'otages à Trèbes

    Sept mois après les attentats de Trèbes, trois suspects mis en examen

    © AP Photo /
    France
    URL courte
    Prise d'otages dans un supermarché dans l'Aude (28)
    3100

    Sept mois après les attentats de Trèbes et de Carcassonne qui ont emporté la vie de quatre personnes, dont l’officier de gendarmerie Arnaud Beltrame, trois membres de l’entourage du terroriste ont été mis en examen et écroués.

    Trois membres de l'entourage de Radouane Lakdim, l'assaillant qui a tué quatre personnes, dont le gendarme Arnaud Beltrame, lors des attentats de Trèbes et Carcassonne au mois de mars dernier, ont été mis en examen et écroués, ont rapporté les médias en se référant à une source judiciaire.

    Les trois personnes placées en détention provisoire ont été ainsi mises en examen pour «association de malfaiteurs terroriste criminelle». Pour l'un d'eux, la charge de «détention d'armes de catégorie A et B en lien avec une entreprise terroriste» a également été ajoutée, a précisé cette source judiciaire.

    Ces trois personnes sont donc soupçonnées à divers degrés d'avoir aidé Radouane Lakdim.

    Dans le même temps, les médias ont précisé que les gardes à vue de trois autres personnes interpellées le mardi 16 octobre à la demande des juges d'instruction pour leur proximité avec le terroriste ont été levées, sans qu'ils fassent désormais l'objet de poursuites dans le cadre de ce dossier.

    Les interpellations ont été menées dans le cadre du coup de filet, décidé par les juges antiterroristes parisiens. Des perquisitions et des auditions libres avaient également été effectuées à Toulouse, a relaté la même source judiciaire.

    Un Français d'origine marocaine de 25 ans, Radouane Lakdim, fiché S, a mené plusieurs attaques vendredi 23 mars à Carcassonne et Trèbes (Aude), avant d'être abattu par le GIGN dans un supermarché Super U. Il s'était présenté comme «un soldat» du groupe djihadiste Daech*, qui a revendiqué les attaques. Les attaques ont fait quatre morts, dont trois dans le supermarché, en comptant le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a succombé à ses blessures le 24 mars, et 15 blessés.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Prise d'otages dans un supermarché dans l'Aude (28)

    Lire aussi:

    Attaques dans l'Aude: un mineur placé en garde à vue
    Un testament «faisant allusion» à Daech découvert au domicile du terroriste de l'Aude
    La tour Eiffel éteinte en hommage aux victimes des attentats dans l’Aude
    Tags:
    attentat, suspect, examen, otage, attaque, Carcassonne, Trèbes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik