Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron et Alexandre Benalla

    Certificat médical d’une victime de Benalla antidaté? Des twittos rendent leur verdict

    © AP Photo / Ludovic Marin
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (79)
    29519

    Alors que le certificat médical sur les blessures d’un jeune homme se disant victime d’Alexandre Benalla aurait été antidaté, selon le JDD, des internautes soulignent toutefois sur des réseaux sociaux que «rien ne justifie l’usurpation de la qualité de policier et les violences opérées par Benalla sans autorisation pour le faire».

    Selon le JDD, le médecin ayant examiné un jeune homme molesté par Alexandre Benalla le 1er mai aurait reconnu «son erreur» après avoir délivré un certificat médical relevant des blessures antidaté.

    «En réalité, selon les constatations des enquêteurs, le document a été établi bien plus tard, alors que le scandale battait déjà son plein — ce qui jette un doute sérieux sur la réalité des atteintes physiques dont il faisait état», écrit le média.

    Cependant, ce détail n'a pas réussi à faire évoluer l'avis des utilisateurs des réseaux sociaux qui soulignent que cela ne change pas grand-chose à l'Affaire Benalla qui a déjà pris de l'ampleur depuis ces derniers mois avec la révélation de nouveaux faits.

    Certains ont d'ailleurs suggéré que cette information pourrait être utilisée afin d'essayer de justifier Alexandre Benalla.

    Pour rappel, l'ancien chef de cabinet adjoint du Président Macron est mis en examen pour violences, plusieurs images tournées le 1er mai dernier le montrant en train de frapper des manifestants. 

    Le locataire de l'Élysée a affirmé le 24 juillet, devant des membres du gouvernement et des députés de La République en marche, que les faits qui s'étaient produits le 1er mai étaient une «trahison» et qu'il était le seul responsable de la situation.

    Dossier:
    Affaire Benalla (79)

    Lire aussi:

    Benalla et l’Elysée démentis par les faits
    EN DIRECT: l'audition du ministre de l'Intérieur Collomb à l'Assemblée nationale
    Perquisition en cours au bureau d'Alexandre Benalla à l'Élysée
    Tags:
    documents, médecine, victimes, Alexandre Benalla, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik