Ecoutez Radio Sputnik
    À 7 km de Paris, 29ha de «forêt à défendre» contre Valérie Pécresse

    À 7 km de Paris, 29ha de «forêt à défendre» contre Valérie Pécresse

    © capture d'écran: YouTube
    France
    URL courte
    Elliot Lelievre
    11463

    Le projet de raser une forêt naturelle pour en faire une base de loisir à Romainville ne fait pas l’unanimité au sein de la population. Elle s’est mobilisée pour protéger les 29 hectares de bois et a proclamé le site «forêt à défendre», au moment où Valérie Pécresse a demandé «l’intervention des forces de l’ordre». Sputnik s’est rendu sur place.

    Va-t-on assister à la destruction d'une forêt naturelle en Île-de-France? C'est ce que redoutent les opposants à la construction d'une base de loisir à Romainville, à 7 km à l'Est de Paris, alors que Valérie Pécresse, la présidente de la région, a annoncé avoir demandé au gouvernement «l'intervention des forces de police» le 25 octobre.

    La base de loisir devrait s'étendre sur 7 hectares d'ici 2020, mais le projet, qui devrait s'étendre sur 19 ha au total, est décriée par la population locale, qui se mobilise pour protéger les 29 ha d'une forêt qui s'est développée naturellement pendant plusieurs décennies, un cas rare en milieu urbain, selon l'un des militants interrogés par Sputnik.

    Pour défendre ce bien précieux, dont il ne subsisterait que 10 ha si le projet de Valérie Pécresse est mené à terme, certains habitants font de la résistance et ont fait du lieu une «forêt à défendre», une FAD, reprenant à leur compte le terme de ZAD popularisé par le succès obtenu à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d'aéroport.

    Depuis le début du mois, les opposants au projet ont mené plusieurs actions, allant du marquage des arbres à protéger à l'organisation d'une présence permanente sur le site afin de gêner le plus possible l'évolution du chantier. L'une des personnes interrogées sur place par Sputnik estime ainsi qu'il serait normal de soumettre le projet à un référendum.

    Mais la décision de faire appel à la police pourrait radicaliser le mouvement et transformer la Corniche des Forts en terrain d'affrontement entre CRS et «Fadistes».

    Lire aussi:

    L’acquittement de six activistes encourage les protecteurs de la forêt de Romainville
    Le pouvoir américain sera «sauvé par une perestroïka mondiale»
    Comment Macron a désamorcé la bombe de l’évacuation de NDDL
    Tags:
    écologie, mobilisation, forêt, Valérie Pécresse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik