France
URL courte
1200
S'abonner

Exploitant les pouvoirs extraordinaires des éponges marines des Caraïbes, des chercheurs toulousains sont parvenus à augmenter de 700 à 1.000 fois l’impact sur les cellules cancéreuses d’une de leur molécule connue pour ses capacités dans la lutte contre le cancer.

Des scientifiques de trois laboratoires toulousains se sont inspirés d'une molécule présente dans une éponge marine des Caraïbes pour créer un anticancéreux, a annoncé 20Minutes.

Ayant décidé il y a quelques années de se pencher sur les «super pouvoirs» des éponges des Caraïbes, des chercheurs toulousains ont exploité une de leurs molécules connue pour ses propriétés anticancéreuses et ont réussi à la reproduire en laboratoire en l'affranchissant de tout ce qui était superflu.

«C'est comme si nous prenions une pierre brute, que nous l'avons ciselée et façonnée pour ne garder que ses propriétés intéressantes et s'affranchir de ses défauts», explique Yves Genisson, directeur de recherches cité par 20Minutes.

Confrontés par la suite au problème de savoir comment la faire fonctionner contre les cellules cancéreuses, l'équipe initiale s'est associée à des membres du Laboratoire de chimie de coordination et de l'Institut de pharmacologie et de biologie structurale, eux aussi installés à Toulouse.

Ensemble, ils ont réussi à décupler les capacités anticancéreuses de la molécule de synthèse.

«Si nous la comparons à la molécule naturelle qui nous a inspirés, nous avons augmenté de 700 à 1.000 fois son impact sur les cellules cancéreuses», assure Sébastien Britton, l'un des chercheurs de l'IPBS.

Selon les scientifiques, la molécule agit à l'intérieur de la cellule comme une grenade et détruit sa cible de l'intérieur.

Cependant, avant de mettre au point un médicament efficace, quelques mystères restent encore à percer, à savoir comment les molécules arrivent à tuer les cellules cancéreuses et à identifier la cible, mais aussi comment les utiliser contre tel ou tel cancer.

Lire aussi:

Ce propriétaire d’hôtel avait loué une chambre à Xavier Dupont de Ligonnès la première nuit de sa cavale
Des médecins avouent avoir vacciné des moins de 55 ans à l’AstraZeneca malgré une recommandation contraire
La première adjointe à la mairie de Marseille dément avoir participé à des dîners clandestins
Tags:
molécule, éponge, cancer, Toulouse
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook