France
URL courte
Sommet France-Russie-Turquie-Allemagne sur la Syrie (30)
29682
S'abonner

Lors d’une conférence de presse conjointe à l’issue du sommet quadripartite, le Président Macron s’est prononcé sur le règlement syrien et a souligné que le comité constitutionnel évoqué par le Président Poutine devrait être lancé le plus tôt possible.

Le dirigeant français a commencé son discours lors de la conférence de presse conjointe avec Vladimir Poutine, Angela Merkel et Recep Tayyip Erdogan en exprimant sa solidarité avec les États-Unis suite à l'attaque contre la synagogue.

Ensuite, il s'est exprimé sur les solutions possibles de la crise syrienne et a notamment affirmé «compter sur la Russie pour exercer une pression» sur le gouvernement syrien pour assurer «un cessez-le-feu stable et durable à Idlib», dernier fief des extrémistes en Syrie. Le chef d'État a d'ailleurs réitéré qu'une possible offensive dans le gouvernorat d'Idlib est inacceptable, car elle entraînera des conséquences dures en matière de sécurité et de situation humanitaire.

Il est nécessaire de respecter le gouvernement syrien et les droits souverains du peuple syrien, mais la communauté internationale a aussi le droit de s'exprimer, a-t-il ajouté.

Tandis que le Président russe a indiqué qu'il importait de réunir le Comité constitutionnel syrien à Genève, qui doit être reconnu par toutes les parties en conflit en Syrie, M.Macron a estimé que le comité devrait être mis en place le plus tôt possible, d'ici fin 2018.

Ayant duré quelque trois heures, le sommet entre la France, la Russie, la Turquie et l'Allemagne sur la Syrie a pris fin à Istanbul, suivi d'une conférence de presse conjointe des quatre dirigeants.

Dossier:
Sommet France-Russie-Turquie-Allemagne sur la Syrie (30)

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
crise syrienne, plan de règlement, Emmanuel Macron, Idlib, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook