Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    «Le malade imaginaire est de retour!»: le Net commente les vacances imprévues de Macron

    © AFP 2018 OZAN KOSE
    France
    URL courte
    31528

    Le Président de la République qui part ce mercredi en vacances pour six jours a suscité par ce geste plusieurs spéculations dans les médias français. Les internautes ne sont pas restés non plus à l'écart et ont proposé des hypothèses quant aux raisons qui auraient poussé le Président à prendre cette décision inopinée.

    Dès qu'Emmanuel Macron a annoncé son intention de prendre une pause de six jours à compter du 31 octobre pour ainsi se préparer à son «déplacement hors norme» à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918, certains médias français se sont empressés de parler de la fatigue du Président sur fond d'affaire Benalla, de réformes, de départs du gouvernement et d'une baisse de sa popularité. Citant les proches du Président, Le Parisien prétend même qu'«il maigrit à vue d'œil» et qu'«il a pris cher».

    Commentant cette hypothèse, des internautes n'ont pu s'empêcher de faire allusion avec ironie à deux célèbres comédies de Molière.

    ​Pour d'autres, Emmanuel Macron, âgé de 40 ans, aurait dû prendre exemple sur d'autres présidents qui continuent de travailler sans discontinuer malgré leur âge.

    Cette baisse de régime du Président paraît à certains internautes d’autant plus étrange qu’il a pris des vacances cet été.

    D’autres encore ne cachent pas combien ils sont déçus de l’action du Président et se disent aussi fatigués que lui.

    ​Et certains ont tenté de représenter à leur manière cet état de fatigue dans lequel se trouve, selon les médias, le Président de la République.

    Lire aussi:

    «Otage de Beauvau»: le rejet de la démission de Collomb met le Web en ébullition
    Benalla: avec le selfie à St-Martin Macron «s’est fait avoir comme un lapin de 6 semaines»
    «Bêtises» de jeunesse? La Toile rejette les explications de Macron sur ses récentes photos
    Tags:
    fatigue, vacances, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik