France
URL courte
231919
S'abonner

À en croire les résultats d'un sondage réalisé par l'Ifop pour Ouest-France, 41% des Français admettent que le besoin de réformer le pays «en profondeur» et d'«éviter le déclin» exige parfois une forme de « pouvoir politique autoritaire», même si elle peut nuire à la démocratie.

Face à la défaillance politique en France, 41% des Français seraient prêts à confier la direction de leur pays à un «pouvoir politique autoritaire quitte à alléger les mécanismes de contrôle démocratique», apprend-on d'un sondage Ifop pour Ouest-France.

Ainsi, 11% des sondés sont «tout à fait d'accord» et 30% sont «plutôt d'accord» avec l'idée qu'un tel pouvoir serait capable de réformer «en profondeur» le pays afin d'«éviter» son déclin.

Ceux qui partagent cette idée affirment être des sympathisants des Républicains (55%) et du Rassemblement national (52%).

Près de six Français sur 10 (59%) seraient d'accord pour confier la direction de leur pays à «des experts non élus» capables de mener les réformes nécessaires.

Pour une majorité de Français (54%), le pouvoir en France est aujourd'hui d'abord détenu par les marchés financiers, puis le président de la République et le gouvernement (49%), à égalité avec «les grandes entreprises multinationales».

Pour 78% des personnes interrogées, les marchés financiers ont «trop de pouvoir», comme les multinationales (74%), les médias (52%) et la Commission européenne (50%).

85% des sondés considèrent que «les citoyens, les électeurs» n'ont «pas assez de pouvoir».

Le total dépasse les 100% du fait que les personnes interrogées étaient autorisées à donner deux réponses.

Seuls 8% des répondants considèrent que le pouvoir en France est détenu par les citoyens. 13% d'entre eux pensent qu'il est actuellement aux mains des médias.

Ce sondage a été réalisé les 16 et 17 octobre, sur un échantillon de 1.006 personnes, selon la méthode des quotas, par questionnaire en ligne.

Lire aussi:

Darmanin «choqué» par les rayons de la cuisine communautaire dans les hypermarchés
Un simple contrôle vire à la violente agression de deux gendarmes en Charente-Maritime
«Rayons produits bretons»: Ferrand ironise sur les rayons de produits communautaires qui choquent Darmanin
«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Tags:
pouvoirs, démocratie, Rassemblement national (RN), Les Républicains (LR), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook