Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Benalla et Emmanuel Macron

    Des détails sur «le lien d’affection» entre les Macron et Benalla révélés par Cohn-Bendit

    © REUTERS / Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (79)
    5717187

    Daniel Cohn-Bendit, ancien député européen et ex-président des Verts allemands, a exposé quelques éléments qui manquaient à l’affaire Benalla, notamment ceux caractérisant ses relations avec le couple Macron.

    Alors que l'opinion publique ne cesse de porter son intérêt sur la retentissante affaire Alexandre Benalla, l'ex-député européen Daniel Cohn-Bendit a exposé de nouveaux détails concernant cette personnalité et, particulièrement, sur ses relations avec Emmanuel et Brigitte Macron dans une interview pour l'Opinion.

    Dans cet entretien, Cohn-Bendit, proche du Président de la République et qui le soutenait depuis le tout premier tour de l'élection, selon plusieurs médias français, a estimé que l'affaire Alexandre Benalla était en réalité pour lui «d'une simplicité incroyable»:

    «Pendant toute la campagne, c'est l'homme à tout faire dans le bon sens du terme. Il portait les valises, il organisait tout.»

    L'ancien député européen et l'un des leaders du mouvement de mai 1968 est également revenu sur les rumeurs circulant sur la prétendue liaison entre le chef de l'État français et Benalla:

    «Un lien d'affection s'était installé, d'où les sous-entendus les plus ignobles qui ont été écrits sur le trio avec Brigitte. À lire certains papiers, tu te demandais si Benalla n'avait pas une liaison avec l'un ou l'autre.»

    Il a pointé du doigt le fait que les rumeurs étaient absolument fausses:

    «Macron a découvert que ce mec avait totalement déconné. Comme il était en Australie et qu'il l'aimait bien, il n'a pas voulu l'enfoncer.»

    Quant à l'attitude de la Première dame de France envers Alexandre Benalla, Daniel Cohn-Bendit estime qu'elle l'appréciait aussi:

    «Le soir où j'ai décidé de ne pas être ministre, j'étais à l'Élysée, Brigitte est passée. On a discuté une heure et elle m'a dit: "Tu comprends, il nous aidait à garder un minimum de vie privée, pour aller au théâtre, au cinéma, déjeuner tranquillement avec une copine."»

    Pour rappel, l'ancien chef de cabinet adjoint du Président Macron est mis en examen pour violences, plusieurs images tournées le 1er mai dernier le montrant en train de frapper des manifestants.

    Le locataire de l'Élysée a affirmé le 24 juillet, devant des membres du gouvernement et des députés de La République en marche, que les faits qui s'étaient produits le 1er mai étaient une «trahison» et qu'il était le seul responsable de la situation.

    Dossier:
    Affaire Benalla (79)

    Lire aussi:

    Benalla et l’Elysée démentis par les faits
    Perquisition en cours au bureau d'Alexandre Benalla à l'Élysée
    EN DIRECT: l'audition du ministre de l'Intérieur Collomb à l'Assemblée nationale
    Tags:
    Alexandre Benalla, Brigitte Macron, Daniel Cohn-Bendit, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik