Ecoutez Radio Sputnik
    Référendum en Nouvelle-Calédonie

    56,4% des Néo-Calédoniens votent pour rester en France

    © AP Photo / Mathurin Derel
    France
    URL courte
    233012
    S'abonner

    La Nouvelle-Calédonie a dit non à l'indépendance. Environ 56,8% des habitants de Nouvelle-Calédonie ont voté contre la décision de devenir un État indépendant, selon le dépouillement de 90% des suffrages du référendum de dimanche.

    La Nouvelle-Calédonie a fait le choix de rester française, suite à un référendum sur l'indépendance qui a eu lieu ce dimanche 4 novembre.

    Selon des résultats définitifs, 56,4% des Néo-Calédoniens se sont prononcés contre l'indépendance.

    La participation a été massive, avec plus de 80% de votants.

    Le Président Emmanuel Macron s'est déjà exprimé à l'issue de la proclamation des résultats.    

    Près de 175.000 électeurs néo-calédoniens ont eu à répondre oui ou non à la question suivante, dont l'intitulé a fait l'objet d'intenses discussions ces derniers mois: «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante?».

    Les 284 bureaux de vote ont fermé à 18h00 (8h00 à Paris), le dépouillement est en cours, les résultats sont attendus au compte-goutte jusqu'à la proclamation officielle prévue à 22h30 (12h30 heure de Paris).

    Située à 16.000 km de la métropole, l'île dispose actuellement d'une large autonomie et reçoit chaque année quelque 1,3 milliard d'euros de financements de Paris.

    Lire aussi:

    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Un ex-colonel de l’Armée de l’air: en Algérie, «il y a une contre-révolution»
    Tags:
    indépendance, référendum, France, Nouvelle-Calédonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik