Ecoutez Radio Sputnik
    Station-service

    «Deux petits mots à dire»: une citoyenne reproche la hausse du carburant à Macron (vidéo)

    © AP Photo / Lynne Sladky
    France
    URL courte
    26383

    Dans une vidéo postée sur Facebook, une Française, originaire de Bretagne, a posé crûment la question de la hausse des taxes sur le carburant, dénonçant les mesures du gouvernement, et ce, directement au Président Emmanuel Macron. Un discours qui a reçu un énorme soutien.

    L'augmentation des taxes sur le carburant ne la laissant pas indifférente, la Bretonne Jacqueline Mouraud n'a pas hésité à s'adresser au Président de la République.

    «J'ai deux petits mots à dire à monsieur Macron et son gouvernement. Quand est-ce que ça va se terminer, la traque aux conducteurs que vous avez mis en place depuis que vous êtes là?», s'est-elle indignée. 

    Selon elle, le problème a déjà «atteint des sommets», citant à l'appui une liste de tout ce que les conducteurs subissent. Parmi les points énumérés, les «nouveaux contrôles techniques», «la hausse du prix du carburant», «la chasse aux véhicules diesel», «l'augmentation du nombre de radars» ou encore «l'instauration de péages à l'entrée des grandes villes».

    Mme Mouraud a, en outre, fustigé le silence entourant ces dossiers et notamment celui de la hausse des prix, avant d'expliquer: «Pourquoi on ne dit rien? Parce qu'on n'a pas les moyens d'être dans la rue, parce qu'il faut qu'on paye les impôts que vous nous avez gentiment envoyés, là, pour la fin de l'année», énumère-t-elle.

    Comme une des possibles mesures de remédiation aux problèmes évoqués, cette femme propose que les chaînes invitent «une fois par semaine, une personne du peuple qui vient dire exactement ce qu'elle pense de la politique menée. Parce que je crois que là, il y aurait des surprises.»

    «Où va la France, monsieur Macron? Certainement pas là où vous avez dit que vous l'emmèneriez», a-t-elle cinglé.

    Dans les commentaires, nombreux ont été ceux qui se sont révélés «totalement d'accord» avec elle, qualifiant son «exaspération» de «légitime».

    Son allocution, mise en ligne il y a quelque deux semaines, a été pour l'instant visionnée plus de cinq millions de fois et partagée plus de 250.000 fois. Depuis lors, Jacqueline Mouraud a fait l'objet de plusieurs discussions dans les médias.

    Face à l'intention du Président français d'augmenter la taxe sur le diesel et l'essence, malgré ses dires de comprendre la grogne du peuple, un rassemblement est planifié pour le 17 novembre, prévoyant le blocage de routes dans toute la France.

    «J'assume parfaitement que la fiscalité due au diesel soit au niveau de celle de l'essence et je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail», a notamment affirmé le chef de l'État dans un entretien aux journaux du groupe Ebra.

    Lire aussi:

    Le mouvement du 17 novembre, une révolte des gueux?
    Le diesel tue, mais qui est responsable?
    «La colère est trop forte et générale»: le mouvement du 17 novembre, prochain Mai 68?
    Tags:
    carburant, hausse, peuple, prix, vidéo, politique, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik