Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    Macron à un ancien combattant sur la question migratoire: «croyez-moi qu'on va les…»

    © AFP 2018 LUDOVIC MARIN
    France
    URL courte
    621747

    Répondant à la demande d’un ancien combattant de «mettre les sans-papiers hors de chez-nous», Emmanuel Macron a fait une réponse qui a interpellé certains Français. «Croyez-moi qu’on va les…» a-t-il lancé avant de s’interrompre et de promettre de «continuer le travail», faisant preuve d’«hypocrisie dans toute sa splendeur», selon certains.

    En marge des commémorations de la Grande guerre à Verdun, Emmanuel Macron a été pris au dépourvu par la question d'un ancien combattant sur la situation migratoire actuelle en France. Sur la séquence, filmée par les caméras de Quotidien, on voit un échange assez ambigu entre le Président français et un ancien combattant.

    À la question «quand mettrez-vous les sans-papiers hors de chez nous?», Emmanuel Macron lance:

    «Haaaa…Ceux qui n'ont pas de papiers et le droit d'asile, croyez moi qu'on va les… On va continuer le travail.»

    «C'est votre parole?» — insiste immédiatement l'ancien combattant.

    «Mais c'est la mienne. Je la retiens», répond Emmanuel Macron.

    Face à l'ancien combattant qui se demande si les immigrés ne seraient pas «un cheval de Troie», le chef de l'État poursuit:

    «Ceux qui fuient leur pays, parce que c'est leur liberté, il faut les protéger (…) et ceux qui viennent alors qu'ils pourraient vivre librement dans leur pays, on va les raccompagner.»

    Cette conversation, qui a été filmée par hasard, n'a pas laissé les internautes français indifférents.

    Les utilisateurs des réseaux sociaux ont surtout été indignés par le début de la réponse d'Emmanuel Macron, qui contient la marque d'assurance: «croyez-moi qu'on va les…»

    Certains ont fustigé l'hypocrisie des répliques du chef de l'État et ont été étonnés qu'il se rapproche inopinément du Rassemblement national:

    Un grand nombre d'utilisateurs n'a pas pu s'empêcher de laisser des commentaires virulents:

    Lire aussi:

    Macron met en garde contre un retour aux années 1930, le Net évoque «le pompier pyromane»
    Emmanuel Macron et un sans-papiers algérien: «rire ou être consterné?»
    Pétain célébré aux Invalides: Macron justifie un choix «légitime» et fait polémique
    Tags:
    migrants, Emmanuel Macron, Verdun, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik