Ecoutez Radio Sputnik
    Recul après la polémique Pétain: le Net s’en prend à Griveaux «défendant» Macron

    Recul après la polémique Pétain: le Net s’en prend à Griveaux «défendant» Macron

    © AP Photo /
    France
    URL courte
    38417

    Réagissant à la polémique provoquée par Emmanuel Macron, qui a justifié qu’un hommage soit rendu à Pétain le 10 novembre pour le rôle qu'il a joué dans la Grande Guerre, Benjamin Griveaux a assuré les Français qu’il n’avait «jamais été question» de le faire. Cette déclaration semble toutefois ne pas convaincre la majorité des internautes.

    Le porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux a annoncé, dans une tribune publiée ce jeudi, qu'«aucun hommage ne serait rendu à Pétain» le 10 novembre aux Invalides, contrairement à l'annonce faite le 7 novembre par le Président de la République française. Les internautes n'ont pas tardé à engager de vives discussions sur les réseaux sociaux.

    «Aucun hommage ne sera rendu à Pétain samedi. Il n'en a jamais été question. Nous avions annoncé que nous honorerions les maréchaux de la Grande Guerre. Certains en ont déduit que Pétain en faisait partie; ce n'est pas le cas», a notamment indiqué Benjamin Griveaux.

    La déclaration de M.Griveaux n'est pas passée inaperçue des utilisateurs des réseaux sociaux.

    ​Certains internautes ont accusé le porte-parole du gouvernement d'avoir menti.

    ​D'autres ont proposé de créer un «ministère de la polémique» avec Benjamin Griveaux comme son ministre.

    ​Emmanuel Macron a jugé le 7 novembre qu'il serait «légitime» de rendre hommage à Pétain aux Invalides le 10 novembre pour le rôle qu'il a joué pendant la Première Guerre mondiale. D'après lui, le dirigeant vichyste a été «un grand soldat» qui a «conduit des choix funestes» pendant la Seconde. Sur les réseaux sociaux, journalistes, élus et internautes ont critiqué les propos du chef de l'Etat.

    Lire aussi:

    Il filme l’atterrissage d’urgence de son avion quelques instants avant qu’il ne s’enflamme en Sibérie (vidéo)
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Au moins deux morts après un atterrissage en urgence en Russie (vidéo)
    Tags:
    réaction du Net, commémoration, hommage, Première Guerre mondiale, Seconde Guerre mondiale, Benjamin Griveaux, Philippe Pétain, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik