Ecoutez Radio Sputnik
    Euros

    Une association s’attaque au salaire du président de la Commission des comptes de campagne

    CC0 / Pixabay
    France
    URL courte
    12383

    L’association Anticor, qui lutte contre la corruption, s’est élevée contre un décret et un arrêté signés le 30 mai 2018 visant à augmenter le salaire du président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

    «Inopportun et illégal», voici comment le président d'Anticor Jean-Christophe Picard a qualifié le décret signé en mai dernier ayant pour but d'augmenter le président de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), François Logerot, relate le magazine français Capital.

    D'après Anticor, François Logerot recevrait un salaire annuel de 74.451 euros auquel s'ajoute une indemnité de fonction annuelle de 9.500 euros, soit 6.995 euros par mois. Il s'agit donc d'une augmentation mensuelle de 53% par rapport à son ancien salaire, écrit Capital en ajoutant que ce chiffre était contesté par la CNCCFP qui demande une revalorisation de 36%.

    «C'est un vrai problème démocratique. Il est étrange de voir le parti de la majorité augmenter le salaire du président de la Commission pendant son mandat. Surtout quand celui-ci est chargé de vérifier les comptes de campagne des partis lors d'élections majeures. Cela nuit à l'indépendance de la CNCCFP», a déclaré à Capital Jean-Christophe Picard.

    M.Picard a ajouté que le décret en question était «inopportun et illégal» et que cette hausse de salaire s'appliquerait de manière rétroactive depuis le 1er janvier 2018 contredisant l'«article L221-4 du code des relations entre le public et l'administration qui interdit toute application rétroactive d'un règlement administratif», précise Capital.

    Lire aussi:

    Tous les candidats à la présidentielle visés par la justice «sauf un: Emmanuel Macron»
    Campagne d’Emmanuel Macron: nouveaux soupçons de petits arrangements entre amis
    H & M: le vrai coût… humain des vêtements low-cost
    Tags:
    décret, hausse, augmentation, salaire, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik