Ecoutez Radio Sputnik
    Bordeaux

    BFMTV se fait à nouveau chasser par des «gilets jaunes», les internautes divisés (vidéo)

    CC0 / Pixabay/cht6768
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (219)
    971432

    L’attitude très négative de nombreux «gilets jaunes» à l’égard de la chaîne de télévision BFMTV s’est de nouveau confirmée, cette fois-ci à Bordeaux. La vidéo d’un nouvel incident fait réagir les réseaux sociaux.

    Une vidéo montrant une équipe de tournage de la chaîne BFMTV, arrivée à un barrage filtrant de «gilets jaunes» près de Bordeaux, qui n’a pas réussi à faire de reportage puisque les manifestants l’ont empêchée de travailler, a déjà été vue plus de 11.000 fois sur internet. 

    ​Les manifestants ont poursuivi les journalistes en criant: «C’est vous les fake news!», «Menteurs!», «Vous pourrissez le peuple», «On ne veut pas de vous!» et «Dégagez!». 

    Sous les sifflements, les journalistes ont dû partir sous escorte policière.

    ​L’accueil inamical réservé par les «gilets jaunes» à cette équipe de tournage de BFMTV a été applaudi par de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux.

    ​Certains estiment qu’il s’agit d’une «belle et saine réaction» et que ces journalistes «le méritent» pour avoir traité les manifestants «avec mépris».

    ​D’autres se demandent si la chaîne est vraiment du côté des autorités et d’Emmanuel Macron, ce dont les «gilets jaunes» l’accusent, puisqu’elle fait l’objet de critiques des deux côtés en couvrant le mouvement.

    ​Plusieurs correspondants de la chaîne ont déjà été la cible de trolling pendant leurs reportages et duplex consacrés aux «gilets jaunes».

    ​Le 17 novembre, le premier jour de la mobilisation contre la hausse des prix du carburant, un militant arborant un t-shirt détournant le logo et le slogan de BFMTV, s’est mis derrière le journaliste Jean-Wilfrid Forquès pendant un duplex. «BFMTG-Fake 24/7», pouvait-on lire sur son t-shirt. 

    ​Le 18 novembre, le journaliste de BFM TV Raphaël Maillochon a reçu un œuf sur la tête pendant une intervention en direct de Paris.

    ​Après plusieurs incidents impliquant ses équipes de tournage, BFMTV a décidé de supprimer le logo de la chaîne d'info de ses micros, désormais entièrement noirs. 

    Face à l'augmentation des prix du carburant qui frappe surtout le diesel, des milliers de Français portant des gilets jaunes se sont mobilisés depuis le 17 novembre. La vague de mécontentement a également touché la Belgique où plusieurs sites pétroliers ont été bloqués par des manifestants.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (219)

    Lire aussi:

    BFM TV reconnaît avoir accusé à tort des «gilets jaunes» d’avoir dépavé les Champs-Élysées
    Jean Lassalle en gilet jaune provoque la suspension d'une séance à l'Assemblée nationale
    Gilets jaunes: «Il faut taper plus fort, bloquer les raffineries, les préfectures»
    Tags:
    réactions, Internet, vidéo, police, manifestation, gilets jaunes, Twitter, BFMTV, France, Bordeaux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik