Ecoutez Radio Sputnik
    Anne Hidalgo

    «Sacrées illuminations en effet»: le Net moque le tweet d’Hidalgo sur les Champs-Élysées

    © REUTERS / Charles Platiau
    France
    URL courte
    16280

    Alors que des barricades ont brûlé ce samedi au cours des manifestations des «gilets jaunes» sur les Champs-Élysées, un tweet d'Anne Hidalgo, maire de Paris, invitant tout le monde à visiter l'avenue pour admirer les illuminations de Noël, a provoqué un fou rire chez des internautes qui ont trouvé cet appel pour le moins déplacé.

    Pavés descellés, barricades en feu, nuages de gaz lacrymogène, telles sont les décorations qui ornaient en ce samedi les Champs-Elysées où se sont opposés membres du mouvement des «gilets jaunes» et forces de l'ordre. C'est dans cette situation difficile que le maire de Paris, Anne Hidalgo, a inopinément publié un tweet invitant à découvrir les illuminations de Noël installées sur la plus belle avenue du monde.

    «Et si vous profitiez du week-end pour braver le froid et venir admirer les superbes illuminations de l'avenue des Champs-Élysées inaugurées jeudi soir?», indique le tweet.

    Quelques minutes après la publication, le message a été supprimé. Le conseiller presse et communication d'Anne Hidalgo s'est empressé d'annoncer qu'il s'agissait d' «une faute» et que le tweet avait été programmé d'avance.

    ​Quoiqu'il en soit, la coïncidence entre l'invitation d'Anne Hidalgo à se rendre sur les Champs-Élysées et les heurts qui s'y déroulaient a été perçue avec une grande ironie par de nombreux internautes.

    Pour d'autres, ce tweet témoigne du fait que Mme Hidalgo ne s'intéresse pas vraiment à ce qui se passe dans la vie des Français.

    ​D'autres ont dit avoir deviné la vraie cause de cette gaffe du maire de Paris.

    Lire aussi:

    Les Champs-Élysées «la poubelle avenue du monde»: le Net plaisante sur les «gilets jaunes»
    «La division leur rend service»: le Net discute de la «défense» de Le Pen par Mélenchon
    Quand Benalla et Marianne «interviennent» dans la mobilisation des «gilets jaunes»
    Tags:
    Anne Hidalgo, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik