France
URL courte
15129
S'abonner

Les ménages français ont perdu en moyenne 440 euros de revenu disponible entre 2008 et 2016, d’après une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques apparue dans la dernière édition diffusée par l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Dans l'édition 2018 de «Portrait social de la France» relayée par l'Insee le 20 novembre, le revenu disponible des ménages aurait baissé en moyenne de 440 euros dans l'Hexagone entre 2008 et 2016. Le calcul a été effectué par l'Office français des conjonctures économiques (OFCE).

Selon l'OFCE, des «facteurs explicatifs possibles» de cette diminution sont, entre autres, les réformes socio-fiscales «visant le redressement structurel des comptes publics engagées à la suite de la crise économique».

Comme l'indique l'étude, il existe pourtant d'importantes disparités en fonction du niveau de vie.

«Les effets de ces réformes diffèrent selon la place des ménages dans la distribution des niveaux de vie. Les ménages les plus aisés ont été les plus mis à contribution», précise l'Insee.

En effet, les 5% des ménages les plus modestes ont «vu leur revenu disponible annuel s'accroître de plus de 450 euros et les 5% au-dessus l'ont vu s'accroître de 890 euros du fait des réformes des prestations». Par contre, les 5% du «haut de la distribution ont vu leur revenu disponible annuel diminuer de 5.640 euros».

En outre, d'après l'étude, la multiplication des familles monoparentales et des personnes qui vivent seules a également contribué à cette baisse.

Le développement du temps partiel ou l'augmentation du taux de chômage n'auraient pas par contre eu d'«effet significatif» sur le revenu des Français, précise l'Insee.

Lire aussi:

«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
La Russie a mis au point un test de dépistage du Covid-19 de haute précision
Tags:
chute, étude, ménage, revenus, Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook