Ecoutez Radio Sputnik
    sans-abri

    La promesse de Macron sur les SDF est «illusoire», selon la Fondation Abbé Pierre

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    France
    URL courte
    Maria Balareva
    19240

    Faire l’annonce qu’en l’espace de quelques mois seulement le problème des sans-abri à travers toute la France pourra être résolu semble être une idée «illusoire», a déclaré le délégué général de la Fondation Abbé Pierre en commentant la promesse électorale de Macron dans une interview à Sputnik.

    Dans un entretien accordé à Sputnik, Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, a analysé la situation des personnes sans domicile qui se pose avec acuité en France. Il est notamment revenu sur la promesse d'Emmanuel Macron donnée à son élection en 2017, lorsqu'il a annoncé qu'«il ne voulait pas avoir d'ici la fin de l'année des hommes et des femmes dans les bois ou perdus».

    L'idée en soi que le Président de la République française se préoccupe du problème des sans abri est «une bonne chose», cependant, malgré les efforts entrepris au niveau national pour y faire face, cela ne suffit pas, explique Christophe Robert.

    «Faire une annonce comme celle-là sans mettre tous les moyens à disposition… Clairement, c'est un bon objectif, mais il est illusoire de penser qu'on peut le faire en quelques mois.»

    Et de poursuivre que «ça demande une mobilisation beaucoup plus forte que nous connaissons aujourd'hui pour arriver à atteindre cet objectif».

    Christophe Robert a précisé qu'un nombre important de mesures étaient actuellement mises en œuvre par le gouvernement, tels que le plan quinquennal pour le logement, ainsi que l'ouverture de 14.000 places pour les personnes sans domicile pendant l'hiver qui viennent s'ajouter aux 130.000 places qui sont ouvertes toute l'année.

    Selon le délégué général de la Fondation Abbé Pierre, pour obtenir qu'il n'y ait plus de gens dans les rues à travers toute la France, il faut plusieurs années:

    «Ça ne se fait pas en six mois, ça ne se fait pas en neuf mois. Ça se fait en plusieurs années, ça dépend des territoires. Des villes comme Paris, Lyon, Toulouse sont particulièrement touchées, mais d'autres le sont moins. Il faut un plan, un plan d'attaque fort pour éviter cela.»

    À défaut d'une enquête nationale pour évaluer le nombre réel de SDF en France, les associations telles que la Fondation Abbé Pierre estiment qu'actuellement le nombre de sans-abris dépasse largement 140.000, chiffre évoqué au niveau officiel en 2012:

    «Il y a deux enquêtes nationales qui ont été menées en 2001 et en 2012. Selon la dernière, il y avait à peu près 140.000 SDF en France. C'était donc 50% de plus qu'en 2001. Il n'y a pas eu d'enquête nationale depuis, que des enquêtes locales. Par exemple, celle menée à Paris l'année dernière évoquait 3.000. Que à Paris.»

    Lire aussi:

    Pauvreté en France: «personne n’a très envie de mesurer l’ampleur du problème»
    «Soyons humains»: un SDF joue et gagne contre la mairie de Paris
    L’autre croissance qui n’intéresse pas l’UE: celle du nombre de sans-abri
    Tags:
    promesses électorales, sans-abri, SDF, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik