Ecoutez Radio Sputnik
    Une image d'Alexandre Benalla violentant un étudiant pendant une manifestation du 1er mai à Paris

    Le manifestant violenté par Benalla serait fiché dans plusieurs pays européens

    © AP Photo / Nicolas Lescaut
    France
    URL courte
    16114

    L’homme devenu victime, avec sa compagne, des violences d’Alexandre Benalla le 1er mai dernier place de la Contrescarpe à Paris, serait fiché par les services de renseignement de plusieurs pays européens pour ses liens avec l'ultra-gauche, selon le Journal du Dimanche.

    Georgios Delikaris, dont l'arrestation a causé le scandale Alexandre Benalla, serait fiché par plusieurs services européens, a annoncé le JDD.

    Ce cuisinier grec, âgé de 29 ans, n'était peut-être pas aussi pacifique qu'il le prétendait et aurait entretenu des liens avec la mouvance ultra-gauche de plusieurs pays européens, selon des éléments détenus par les services de renseignement d'Athènes et recueillis par le JDD auprès d'une source.

    Des témoignages existent selon lesquels M.Delikaris et sa compagne auraient été été aperçus jetant des projectiles sur les CRS place de la Contrescarpe.

    Selon le JDD, il a entretenu des relations avec des groupuscules allemands clandestins, ce qui lui aurait valu d'être catalogué comme «anarchiste» par les services de renseignements d'Athènes.

    Son nom figurerait également dans les fichiers de la police antiterroriste espagnole qui le soupçonne d'avoir participé à des actions illicites en Catalogne. En outre, Georgios Delikaris ne serait pas inconnu des services de renseignements chiliens.

    Il convient de rappeler que les victimes des violences d'Alexandre Benalla ont porté plainte à son encontre, sans cependant vouloir être mêlés à ce qu'on appelle l'«affaire Benalla».

    Selon leur avocat, maître Sahand Saber, cette affaire, qui a déclenché une tempête médiatique et politique, ne les concerne pas.

    «Ce qui les concerne, c'est qu'ils ont subi des violences de la part de cette personne qui avait l'apparence d'un policier. Pour eux ils sont victimes de violences policières… Les considérations partisanes, ils ne s'en mêleront pas», a fait savoir maître Saber à FranceInfo.

    L'avocat a expliqué que ses clients avaient porté plainte tardivement parce qu'ils ne voulaient pas être retenus dans la vie par ce type d'affaire.

    «Ils ont décidé de considérer que cette journée était une bien mauvaise journée qui s'était mal finie», a-t-il relevé.

    Lire aussi:

    Benalla et l’Elysée démentis par les faits
    EN DIRECT: l'audition du ministre de l'Intérieur Collomb à l'Assemblée nationale
    Le contrat et une fiche de paie d'Alexandre Benalla à l’Élysée révélés
    Tags:
    extrême-gauche, scandale, Compagnie républicaine de sécurité (CRS), Alexandre Benalla
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik