Ecoutez Radio Sputnik
    Des gilets jaunes

    «Nous n’annulerons pas la taxe»: à quoi bon une rencontre Philippe/«gilets jaunes»?

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (241)
    20025

    Invité de BFMTV-RMC ce mercredi, le Premier ministre s’est dit prêt à recevoir une délégation représentative des «gilets jaunes» tout en confirmant que la hausse de la taxe sur les carburants au 1er janvier 2019 aura bien lieu.

    Intervenant sur BFMTV-RMC ce mercredi 28 novembre, le Premier ministre s'est déclaré prêt à recevoir une «délégation représentative» des «gilets jaunes».

    «Si une délégation de "gilets jaunes" souhaite être reçue, je le ferai», a-t-il promis.

    Il a reconnu que «dans ce qu'ils formulent, il y a beaucoup de choses très légitimes qui doivent être entendues».

    Cependant M. Philippe a confirmé d'entrée de jeu la hausse de la taxe carbone au 1er janvier prochain.

    «Oui, le 1er janvier les taxes vont augmenter. Le Président l'a dit, on a fixé un cap et on va tenir ce cap», a-t-il prévenu.

    «On ne revient pas dessus, on assume», a insisté Édouard Philippe.

    «Il y a une trajectoire d'augmentation de la taxe [carbone] qui est prévue au 1er janvier de chaque année, nous maintenons cet objectif. Mais dans le courant de l'année, chaque trimestre, on verra l'évolution du prix [du pétrole] et [s'il] est trop élevé, alors dans ce cas-là on pourra revenir au niveau initial qui prévalait au 1er janvier de l'année», a-t-il précisé quant au fonctionnement de la taxe.

    Il n'a cependant pas répondu à la question de savoir de combien baisserait la taxe si le pétrole flambait à nouveau, signalant que cet élément devait être fixé par le Parlement dans les prochaines semaines.

    Dans la soirée du mardi 27 novembre le ministre de la Transition écologique François de Rugy a reçu pendant près de deux heures deux des porte-parole des «gilets jaunes», Eric Drouet et Priscillia Ludosky.

    Les représentants du mouvement sont ressortis de cette rencontre plutôt exaspérés.

    «Les Français n'ont pas du tout été convaincus» par les annonces d'Emmanuel Macron, a lancé Eric Drouet, relayant un nouvel appel à manifester samedi prochain sur les Champs-Élysées.

    Il a réclamé, en outre, une nouvelle rencontre avec «le porte-parole du gouvernement ou le Premier ministre».

    Depuis le 17 novembre, les «gilets jaunes» organisent des manifestations dans toute la France, bloquant des routes ou occupant des ronds-points. Ils étaient 282.000 mobilisés le 17 novembre et encore quelque 106.000 le 24 novembre, selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, que les «gilets jaunes» considèrent comme très sous-estimés.

    Des violences et dégradations ont été constatées un peu partout dans le pays avec le lourd bilan de deux morts et plus de 650 blessés.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (241)

    Lire aussi:

    Ces revendications profondes que les «gilets jaunes» ont transmises au gouvernement
    Un «gilet jaune» filme secrètement la rencontre avec le ministre de l'Écologie (vidéo)
    Plus que pour Charlie Hebdo: 4.000 CRS mobilisés pour les «gilets jaunes» à Paris
    Tags:
    carbone, taxes, gilets jaunes, Édouard Philippe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik