Ecoutez Radio Sputnik
    Des affiches avec le logo de la France insoumise à Paris (archives photo)

    Un autre responsable de LFI quitte le parti: les passions se déchaînent sur le Net

    © Sputnik . Irina Kalachnikova
    France
    URL courte
    9142

    La décision d’un proche de Jean-Luc Mélenchon, Djordje Kuzmanovic, de quitter La France insoumise qui «manque de démocratie» a provoqué des discussions sur les réseaux sociaux: les internautes s’interrogent sur les vraies causes de ce départ et l’avenir du parti.

    Exclu de la liste de la France insoumise pour les européennes, Djordje Kuzmanovic a annoncé mercredi son départ du mouvement, l’expliquant par un «manque profond de démocratie» et des «défauts structurels» de LFI dans une tribune publiée par le magazine Marianne. Sa décision a entraîné une vague de réactions sur les réseaux sociaux.

    ​Pour certains utilisateurs de réseaux sociaux, le départ de M.Kuzmanovic est une mauvaise nouvelle puisque le projet politique de Jean-Luc Mélenchon ne sera plus tel qu'il était.

    ​De nombreuses personnes expriment leur soutien à Djordje Kuzmanovic, co-auteur du livret de la France insoumise en matière internationale et de défense, qui a été exclu de la liste pour les élections européennes en dépit du soutien massif que lui avaient «apporté un grand nombre de militants du mouvement».

    En effet, les dissensions s’accumulaient au sein de la France insoumise depuis six mois, et une première vague de départs a eu lieu l’été dernier.

    Natacha Polony, directrice de la rédaction du magazine Marianne, a aussi commenté la situation autour de la France insoumise et du départ de M.Kuzmanovic.

    ​«Après des mois de louvoiements et d’atermoiements […] le comité électoral de la France Insoumise, seule instance constituée de cette formation politique gazeuse, vient de me signifier mon exclusion de la liste des européennes, ensemble avec François Cocq», a indiqué M.Kuzmanovic au début de sa tribune.

    Et ce début paraît douteux à des internautes qui se demandent pourquoi cette décision du comité électoral de la France insoumise est citée en premier par l'homme politique qui explique son départ. 

    ​Selon M.Kuzmanovic, il quitte le camp mélenchoniste pour deux raisons dont la première est le fait que le pouvoir au sein du mouvement s'est concentré entre les mains «d’un petit groupe de nouveaux apparatchiks et bureaucrates, aux convictions mollement sociales-démocrates, qui, parce qu’ils n’ont jamais été élus, ne peuvent pas non plus être démis de leurs fonctions».

    L'autre raison est liée à la ligne politique de la France insoumise qui «a en réalité beaucoup varié au gré de la conjoncture» alors qu'elle était «censée être fixée par le programme L’Avenir en commun». 

    Des utilisateurs de réseaux sociaux soutiennent ces critiques.

    ​ 

    ​ 

    Commentant les propos de M.Kuzmanovic sur le «manque de démocratie» au sein de la France insoumise, des commentateurs s'attaquent à son dirigeant.

    ​Il y a aussi ceux qui affirment que les difficultés de la France insoumise ne les surprennent pas et qui commencent à faire des suppositions sur l'avenir qui attend cette formation.

    ​Mais il y a aussi des internautes qui trouvent la situation plutôt drôle:

     

    Lire aussi:

    «La division leur rend service»: le Net discute de la «défense» de Le Pen par Mélenchon
    Le discours de Macron en réaction aux «gilets jaunes» semble ne pas avoir convaincu
    Darmanin tente de compatir avec les «gilets jaunes» et déclenche un tollé sur le Net
    Tags:
    départ, démocratie, Internet, Marianne, La France insoumise (LFI), Djordje Kuzmanovic, Jean-Luc Mélenchon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik