France
URL courte
462192
S'abonner

Si le cliché représentant Emmanuel Macron entouré de deux jeunes hommes dont l’un est torse nu et fait un doigt d’honneur a fait polémique, l’histoire ne semble pas s’arrêter là. De nombreux internautes se sont plaints que cette photo ait été supprimée par Facebook pour «nudité» et «actes sexuels».

La vive agitation autour du cliché controversé montrant Emmanuel Macron en compagnie de deux jeunes hommes dont l'un, torse nu, fait un doigt d'honneur lors de son déplacement aux Antilles ne s'apaise toujours pas et continue de hanter le locataire de l'Élysée.

De nombreux internautes ont signalé le mardi 27 novembre qu'ils avaient reçu un message d'alerte envoyé par Facebook. Selon une notification envoyée par le réseau social, la publication de la photo du dirigeant français aurait été supprimée car elle était «contraire aux standards de la communauté concernant la nudité et les actes sexuels».

Cette situation a notamment été rencontrée par Julien lbos, attaché parlementaire à l'assemblée nationale.

​Les autres internautes ont également commenté cette suppression du cliché.

​Entre ironie et indignation, la Toile s'est mise en ébullition.

​Par ailleurs, ce n'est pas la première fois que Facebook fait scandale pour avoir supprimé des photos publiées. Ainsi, en octobre dernier le réseau social a fait polémique en supprimant un cliché du New York Times qui montrait une Yéménite de 7 ans souffrant des conséquences de la famine, au motif qu'elle était nue.

En visite sur l'île de Saint-Martin le samedi 29 septembre, le Président de la République française a été immortalisé avec deux hommes, l'un d'entre eux faisant un doigt d'honneur et l'autre étant un ancien braqueur à qui Emmanuel Macron a fait la morale. L'image a été rapidement diffusée dans les réseaux sociaux tout en engendrant de vives discussions parmi les internautes.

Lire aussi:

Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Un concert regroupant des milliers de personnes à Nice suscite la crainte d’une deuxième vague – vidéo
Une attaque menée par 250 radicaux repoussée par l'armée syrienne à Idlib
Le groupe qui a tagué la fresque en mémoire d’Adama Traoré explique son acte – vidéo
Tags:
commentaires, internautes, nudité, régime sans visas, censure, photo, Facebook, Inc, Emmanuel Macron, Antilles, Saint-Martin, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook