Ecoutez Radio Sputnik
    Police officers take positions on the Champs Elysees avenue in Paris, France, after a fatal shooting in which a police officer was killed along with an attacker, Thursday, April 20, 2017.

    Plus que pour Charlie Hebdo: 4.000 CRS mobilisés pour les «gilets jaunes» à Paris

    © AP Photo / Thibault Camus
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (255)
    10013

    Pour encadrer les manifestations des «gilets jaunes» prévues pour ce samedi 1er décembre, un dispositif policier d’envergure sera mis en place à Paris. Plus de 4.000 CRS seront ainsi mobilisés à Paris. De plus, des contrôles d’identité systématiques sont prévus sur les Champs-Élysées qui resteront ouverts aux piétons.

    Alors que ce samedi 1er décembre promet d'être assez mouvementé du fait de la nouvelle mobilisation prévue des «gilets jaunes», un dispositif policier renforcé sera mis en place à Paris pour barrer la route aux casseurs.

    Selon les médias, plus de 4.000 CRS seront déployés dans la capitale. De plus, comme l'a indiqué précédemment le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, il y aura des contrôles d'identité systématiques sur les Champs-Elysées qui resteront ouverts aux piétons.

    Pour ne pas répéter les affrontements de samedi dernier, les autorités pourraient envisager de boucler tout le secteur des Champs-Élysées.

    D'après Grégory Joron, délégué national du syndicat Unité SGP Police CRS, cité par les médias, pour le moment, 57 forces mobiles sont prévues dans Paris. Un dispositif supérieur à celui déployé pour encadrer la grande manifestation qui avait eu lieu suite aux attentats de Charlie Hebdo.

    En ce qui concerne les «gilets jaunes», selon les médias, ils sont déjà plus de 130.000 à se dire intéressés par cet événement sur les réseaux sociaux.
    D'après le ministère de l'Intérieur, des demandes ont été déposées pour un rassemblement place de la République ainsi que pour un défilé de La Madeleine à la place de la République.

    En revanche, pour le moment aucune demande n'a été faite pour les Champs-Élysées. C'est la raison pour laquelle Christophe Castaner conseille aux auteurs des appels à manifester de se faire connaître pour pouvoir «identifier un lieu et un itinéraire permettant d'organiser ou d'encadrer les rassemblements».

    À l'issue de leur entretien avec le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, mardi 27 novembre, les deux représentants des «gilets jaunes» ont confirmé l'appel à une nouvelle manifestation le samedi 1er décembre, notamment à Paris sur les Champs-Élysées.

    Une délégation des «gilets jaunes» sera reçue ce vendredi à Matignon par le Premier ministre Édouard Philippe.

    Dans son discours à la Nation tenu le mardi 27 novembre à la suite des violentes manifestations à Paris, Emmanuel Macron a assuré avoir vu les difficultés des Français tout en réitérant qu'il n'allait pas lever les taxes sur le carburant pour autant.

    Depuis le 17 novembre, les «gilets jaunes» organisent des manifestations dans toute la France, bloquant des routes ou occupant des ronds-points. Ils étaient 282.000 mobilisés le 17 novembre et encore quelque 106.000 le 24 novembre, selon les chiffres du ministère de
    l'Intérieur, que les «gilets jaunes» considèrent comme très sous-estimés.

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (255)

    Lire aussi:

    Un «gilet jaune» filme secrètement la rencontre avec le ministre de l'Écologie (vidéo)
    Manif des Gilets jaunes, vont-ils prendre la clef des Champs… Élysées?
    Ces revendications profondes que les «gilets jaunes» ont transmises au gouvernement
    Tags:
    manifestation, sécurité, police, gilets jaunes, François de Rugy, Christophe Castaner, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik