France
URL courte
441611
S'abonner

79% des Français considèrent que le pays accueille «trop d'étrangers» et qu'ils sont «suffisants», comme en témoignent les résultats d’un sondage de l'Ifop, réalisé pour le Journal du dimanche.

Selon un sondage de l'Ifop, réalisé en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès et l'American Jewish Committee pour le Journal du dimanche, huit Français sur dix considèrent que la France ne doit plus accueillir de migrants.

Selon le sondage, 52% des Français estiment que le pays accueille «trop d'étrangers» et un peu plus du quart des répondants (27%) estiment qu'ils sont «suffisants». Comme le conclut le JDD, «cela signifie que 79% des répondants ne veulent plus accueillir ces personnes (migrants — ndlr.)».

Comme le note le journal, les Français expliquent cette attitude par la crainte qu'une telle «politique hospitalière» ne conduise à une augmentation des flux de migrants — c'est ce que 77% des sondés ont répondu.

En outre, 71% craignent que l'utilisation de migrants comme main-d'œuvre ne permette pas une «augmentation de salaire» et 60% estiment que la différence de «valeurs» entre les Français et les étrangers empêche toute coexistence pacifique.

De manière générale, cette attitude négative à l'égard de la politique migratoire du pays est confirmée par le fait que 53% des Français estiment que cette situation augmente le risque d'attentats terroristes et que 7 personnes sur 10 estiment que le pays ne dispose plus des ressources nécessaires pour continuer à accueillir les migrants.

Lire aussi:

Voici la nouvelle attestation de déplacement à télécharger - photo
La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéos
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Plus de 12.500 personnes supplémentaires testées positives au Covid-19 en France, pratiquement autant que la veille
Tags:
politique migratoire, sondage, migrants, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook