France
URL courte
9182
S'abonner

Un nouveau jour de mouvements sociaux en France et de blocages – le 3 décembre, soit deux jours après le 3e samedi de protestations des Gilets jaunes, ce sont des lycéens et des ambulanciers qui ont pris le relais. Deux députés français ayant rejoint lundi ces derniers devant le palais Bourbon commentent ces mobilisations.

Lycéens, Gilets jaunes, mais aussi des ambulanciers ont tenu ces derniers jours des manifestations dans des villes françaises, notamment dans la capitale, et une manifestation nationale des agriculteurs vient d’être annoncée pour la semaine prochaine.

«Le peuple est en train de se soulever partout», confirme Éric Coquerel, ce député de La France Insoumise ayant rejoint lundi des ambulanciers en colère mobilisés devant l’Assemblée nationale et dont le nombre, d’après les données de la préfecture de police, a atteint 800.

Interrogé sur le mouvement des Gilets jaunes qui se poursuivent depuis le 17 novembre, il répond:

«Ce qu’il faut noter, c’est [que] ceux qui bloquent le pays, ce [sont] ceux qui font la politique injuste, on connaît ça: les taxations pour les pauvres et des cadeaux pour les riches.»

Et d’ajouter que c’est justement cela qui était «insupportable» dans la politique aujourd’hui et la raison pour laquelle le «travail de député aujourd’hui est non seulement à soutenir mais à mettre des Gilets jaunes».

«Il faut savoir gérer un conflit. Puisqu’il n’y a pas moyen de s’entendre, on ne risque pas de s’entendre, puisque la formule était très bonne "l’un parle de la fin du monde, l’autre de la fin du mois", donc il faut que le gouvernement fasse tout de suite les pas nécessaires pour rentrer l’institution avec les Gilets jaunes et déjà avec les infirmiers ici», ajoute pour sa part Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques.

Il pointe pourtant que ce que ces gens demandent n’est point impossible – «ce qu’ils demandent, c’est tout simplement leur survie. C’est qu’on leur enlève ces quatre ou cinq systèmes financiers qui se sont mis en place et qui viennent leur enlever le pain et qui viennent mettre la vie de nos compatriotes en danger».

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Au Maghreb, les sites porno imbattables même face au Covid-19 - exclusif
Tags:
ambulanciers, gilets jaunes, blocage, mobilisation, Jean Lassalle, Eric Coquerel, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook