France
URL courte
7412
S'abonner

Une nouvelle manifestation organisée par des lycéens dans le centre de Toulouse s’est terminée par 13 interpellations, d’après des médias qui se réfèrent à la préfecture de la Haute-Garonne.

Treize jeunes manifestants dont onze mineurs ont été interpellés mercredi à Toulouse où les lycéens manifestent pour la troisième journée consécutive, annoncent des médias citant la préfecture de la Haute-Garonne.

​Les interpellations ont eu lieu à la suite de «dégradations de mobiliers urbains et de violences contre les forces de l'ordre» qui ont notamment essuyé des jets de projectiles.

​Selon l’AFP, la manifestation a réuni au moins 300 personnes dont 270 devant plusieurs lycées de Toulouse. 

Le marché de Noël a été contraint de fermer alors que les forces de l’ordre ont chargé sur la place du Capitole et tenté de disperser la foule. La situation a dérapé veres 14h30 devant le lycée Saint-Sernin, précise La Dépêche.

Les forces de l'ordre auraient été mobilisées et auraient répliqué à des jets de projectiles par des tirs de grenades lacrymogènes.

​Les affrontements se seraient ensuite déplacés vers la rue Valade. Un vélo a été incendié en face du cinéma Gaumont situé sur la place Wilson. Le cinéma, le restaurant McDonald's et la Fnac ont fermé leurs portes par sécurité.

​Le 4 décembre, environ 2.500 lycéens s’étaient mobilisés sur l’ensemble du département de la Haute-Garonne dans le cadre de la mobilisation des syndicats lycéens qui protestent contre les réformes dans l'Éducation nationale, notamment contre Parcours Sup, la sélection à l'entrée à l'université et la réforme du baccalauréat.

«On comptait 500 participants à la manifestation de 14h00 sur la commune de Toulouse», d’après un communiqué de la préfecture de la Haute-Garonne.

Des incendies ont été constatés aux abords d’établissements éducatifs du département. Un manifestant de 17 ans a été sérieusement blessé au visage par un retour de flammes, d’après la préfecture qui fait également état de quatre blessés parmi les policiers.


Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
lycéens, interpellation, manifestation, préfecture de la Haute-Garonne, Haute-Garonne, Toulouse, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook