Ecoutez Radio Sputnik
    Réseaux sociaux

    #StopViolences: des dizaines de députés LREM lancent un hashtag et créent la polémique

    CC0 / Pixabay/PhotoMIX-Company
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (237)
    30139

    Deux jours avant l’acte 4 des Gilets jaunes, de nombreux appels vidéo au calme ont été publiés par des députés LREM sur Twitter sous le hashtag #StopViolences. Mais cette campagne d’apaisement a été loin d’avoir que des réactions positives.

    Des dizaines de députés de La République en marche ont publié ce jeudi des vidéos appelant à éviter les violences lors du prochain acte 4 des Gilets jaunes prévu pour le 8 décembre, ainsi qu’à lancer un dialogue avec les autorités.

    ​Sur les vidéos, on voit des élus déclarer que le gouvernement entend la colère des citoyens, mais qu’il est temps de passer à l’examen des revendications dans un climat calme.

    ​Ils ont appelé à l’unité politique et mis en valeur l’importance de l’ordre public…

    ​… rappelant aussi que les désordres portaient atteinte à la liberté des Français de circuler et de manifester.

    ​Le Premier ministre Édouard Philippe a salué l’apparition des vidéos LREM appelant au dialogue.

    «Je salue tous ceux qui ont lancé ou relayé l'appel au calme, quelle que soit leur position face au gouvernement. Cette responsabilité les honore et les grandit. En France, c’est la République qui doit avoir, toujours, le dernier mot. Nous devons la préserver», a indiqué M.Philippe.

    Toutefois, les internautes n’ont pas tous bien accueilli cette campagne en ligne appelée à calmer les esprits.

    Commentant le hashtag #StopViolences, certains d’entre eux ont mis en ligne la vidéo d’un discours prononcé en 2007 par l’abbé Pierre, résistant, puis député, fondateur du mouvement Emmaüs qui comprend la Fondation Abbé-Pierre pour le logement des défavorisés et de nombreuses autres associations et entreprises de l'économie sociale en France:

    ​D’autres notent que des manifestants pacifiques sont obligés de s’équiper pour faire face aux actions de la police munie de canons à eau et même de véhicules blindés, comme M.Philippe l’a annoncé ce jeudi à TF1.

    ​Et certains appellent pour leur part à arrêter la propagation du hashtag #StopViolences sur Twitter.

     

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (237)

    Lire aussi:

    «Elle est belle la démocratie française»: le Net conspue de possibles blindés à Paris
    «On nous a par le passé interdit les flashballs et parfois même face aux Black-blocs»
    «L’insurrection est aux portes de la France»: un Gilet jaune veut parler à Macron (vidéo)
    Tags:
    gilets jaunes, polémique, réseaux sociaux, Internet, La République en Marche! (LREM), France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik