Ecoutez Radio Sputnik
    Immage d'illustration

    Handicapé renversé sans raison ou tentative pour saisir une arme? Les versions s’opposent

    © AFP 2019 CHARLY TRIBALLEAU
    France
    URL courte
    23139

    La vidéo qui a été regardée plus de 7 millions de fois et a suscité un tollé sur les réseaux sociaux a été commentée par la Gendarmerie nationale. Selon l'institution, l'homme en fauteuil avait sur lui une matraque télescopique qu'il voulait conserver et c'est «dans la confusion» que le fauteuil a basculé «entraînant la chute accidentelle».

    Largement relayée sur les réseaux sociaux, cette vidéo, filmée le 9 décembre, lors de l'évacuation d'un barrage mis en place par des Gilets jaunes au péage de Bessan, dans l'Hérault, a provoqué l'indignation et la colère de milliers d'internautes contre les agents de la Gendarmerie nationale. À en croire les images, après qu'un homme handicapé en fauteuil roulant a été déplacé hors de la route, un des gendarmes s'est approché de lui, l'a saisi par le bras d'une manière assez violente et a fini par le faire tomber à terre.

     

    Soulignant que «les apparences sont parfois, et en l'occurence, trompeuses», le site Actu 17, spécialisé dans les informations sur les forces de l'ordre, a donné son explication de cet incident. Selon le site, qui se réfère à une journaliste de BFM TV Alexandra Gonzalez qui a contacté à son tour une «source policière», le handicapé dissimulait une matraque derrière son dos et c'est lorsque le gendarme a voulu la saisir que le fauteuil s'est renversé.

    Cette information a été confirmée par la Gendarmerie Nationale qui a publié sur son compte Twitter un communiqué avec le décryptage de la situation. Le document indique, entre autres, que la personne s'est montrée insultante «vis-à-vis des forces de l'ordre» et a refusé «totalement de coopérer» lorsque les gendarmes ont essayé de la déplacer hors de la route. Une fois qu'ils y sont parvenus, ils ont remarqué «une matraque télescopique (arme de catégorie D), dissimulée sous sa sacoche». L'intéressé a ensuite résisté à la tentative pour lui retirer son arme. «Dans la confusion, le fauteuil dont les roues sont bloquées sur un sol irrégulier, bascule entraînant la chute accidentelle», a conclu le communiqué.

    Lire aussi:

    L’humoriste proche de Macron Yassine Belattar a été placé en garde à vue
    Plusieurs Roms lynchés dans les banlieues de Paris pour des fausses rumeurs (vidéos choc)
    Souveraineté d’Israël sur le Golan: Riyad commente la décision de Trump
    Tags:
    gilets jaunes, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik