France
URL courte
736
S'abonner

Lors de la Fête des Lumières, qui s’est tenue à Lyon du 6 au 9 décembre et dont le troisième jour s’est déroulé sur fond de manifestations des Gilets jaunes, Gérard Collomb a décidé de se rendre «au cœur des tensions» et est allé au-devant des jeunes pour ramener le calme.

L’ancien ministre de l’Intérieur et actuel maire de Lyon a affirmé s’être rendu samedi «au cœur des tensions pour les apaiser».

Dans le cadre de la Fête des Lumières, qui s’est tenue à Lyon du jeudi 6 au dimanche 9 décembre et qui s’est déroulée samedi sur fond de manifestations des Gilets jaunes, Gérard Collomb est allé parler samedi aux jeunes et a expliqué avoir ramené le calme nécessaire pour poursuivre la fête.

«Plutôt que de répondre positivement aux propositions qui m’étaient faites d’interrompre la fête, j’ai pris l’initiative de me rendre au cœur des tensions qui vers 18 heures [samedi, ndlr] se concentraient sur la place Bellecour, pour les apaiser», a déclaré le maire de Lyon sur Facebook.

Le maire de Saint-Étienne, Gaël Perdriau, avait précédemment demandé à ce que la Fête des lumières soit annulée, car des renforts policiers devaient être affectés à la ville de Lyon plutôt qu’à la sienne.

Mais Gérard Collomb a décidé que la fête se poursuivrait.

Il a précisé qu’il était allé au contact des groupes de jeunes qui faisaient face aux forces de l’ordre.

«Je les ai interpellés en leur signifiant qu’ils ne pouvaient pas gâcher la Fête des lumières, la fête de tous les Lyonnais, leur fête», a affirmé Gérard Collomb.

Le 2 octobre, Emmanuel Macron a accepté la démission de Gérard Collomb qui a été réélu maire de Lyon le 5 novembre.

Comme chaque année, des artistes transforment durant quatre soirées les rues et les places de la ville grâce à la lumière pour mettre en valeur le patrimoine de Lyon.

Lire aussi:

Propos polémiques sur la police: Camélia Jordana lance un défi à Christophe Castaner
Christophe Castaner s’exprime sur les rodéos urbains suite à plusieurs incidents et un policier blessé
Attaqué par Le Monde, Michel Onfray rétorque que le journal a soutenu le communisme et la pédophilie
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
démission, tensions, manifestation, maire, spectacle de lumières, Emmanuel Macron, Gaël Perdriau, Gérard Collomb, Saint-Etienne, Lyon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook