Ecoutez Radio Sputnik
    Strasbourg, le lendemain de la fusillade

    Strasbourg: des témoins ont entendu le tireur crier «Allahu akbar»

    © REUTERS / Christian Hartmann
    France
    URL courte
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
    17125
    S'abonner

    Au moment de la fusillade à Strasbourg qui a fait, selon le dernier bilan, deux morts et 14 blessés, des témoins ont entendu l’assaillant crier «Allahu akbar», indique l’AFP citant le procureur de Paris, Rémy Heitz.

    Intervenant lors d’une conférence de presse le lendemain de la fusillade à Strasbourg, le procureur de Paris, Rémy Heitz, a expliqué pourquoi la section antiterroriste du parquet parisien avait pris la décision de se saisir de l’enquête.

    «Au regard du lieu ciblé, du mode opératoire employé par l'assaillant, de son profil et des témoignages recueillis auprès de ceux qui l'ont entendu crier "Allahu akbar", la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie des faits», a-t-il déclaré.

    Une fusillade s'est produite mardi soir dans le centre-ville de Strasbourg, où se tient un marché de Noël, faisant deux morts, sept blessés graves et sept blessés légers, selon un bilan actualisé publié par la préfecture du Bas-Rhin mercredi matin. D'après différentes sources, l'auteur présumé de l'attaque était fiché «S». À ce stade, il n'est pas localisé.

    Dossier:
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
    Tags:
    fusillade de Strasbourg (11 décembre 2018), Rémy Heitz, Strasbourg, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik