Ecoutez Radio Sputnik
    TGV

    Une munition de chasse touche un TGV à côté d’Avignon sans faire de blessés

    CC0 / hpgruesen
    France
    URL courte
    927

    Une munition de chasse, dont la provenance n’a pas encore été établie, aurait pu faire plus de dégâts en passant à travers la vitre d’un TGV reliant Paris et Nice, mais elle n’a laissé qu’un trou de deux centimètres, se logeant dans un appui-tête sans faire de blessés, signale l’AFP.

    Pendant la période de chasse, prendre un TGV dont le chemin passe à côté d'une forêt pourrait être dangereux. Et un incident qui s'est produit ce mercredi à Avignon le prouve. Un TGV qui relie Paris et Nice a été touché par une balle habituellement destinée à la chasse au gros gibier, selon l'agence France-Presse.

    Une munition de chasse a percé la vitre du train en laissant un trou d'environ deux centimètres de diamètre au milieu, et s'est logée ensuite dans un appui-tête sans faire de blessés.

    Le train n'a pas été arrêté au moment du tir et c'est à l'escale à Marseille que les enquêteurs de la Direction de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône ont constaté les dégâts, indique l'AFP. Après les annonces qui ont été faites à Marseille, les représentants de la SNCF ont qualifié cela d'«acte de malveillance». Néanmoins, aucune hypothèse n'est pour l'instant privilégiée par le parquet, que ce soit un tir volontaire ou une balle perdue.

    Tous les passagers de la rame touchée ont finalement dû débarquer et monter dans la seconde rame de ce TGV 6169 parti de Paris à 16h02, indique l'AFP. Initialement attendu à Nice à 22h08, le train a quitté la gare Saint-Charles de Marseille avec une heure de retard.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Des artisans ayant travaillé à Notre-Dame déclarent ne pas arriver à comprendre l’incendie
    Tags:
    tir, chasse, balles, train, Nice, Paris, Avignon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik