France
URL courte
Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
925
S'abonner

La garde à vue de quatre membres de la famille de Cherif Chekatt, l’auteur présumé de l’attentat de Strasbourg, a été levée ce samedi 15 décembre tandis qu’elle se poursuivait pour trois membres de son entourage proche, a rapporté le parquet de Paris.

La garde à vue a été levée pour les parents ainsi que pour les deux frères de Cherif Chekatt, l'assaillant de Strasbourg ce samedi 15 décembre en «l'absence d'éléments les incriminant à ce stade», a communiqué le parquet de Paris.

En revanche, trois autres personnes de son entourage proche étaient toujours entendues en garde à vue par les enquêteurs antiterroristes à cette heure.

Le père et la mère de Cherif Chekatt, ainsi que deux de ses frères, avaient été placés en garde à vue le soir même de l'attaque, certains s'étant présentés d'eux-mêmes aux autorités.

En ce qui concerne son entourage, une personne a été placée en garde à vue le mercredi 12 décembre, au lendemain de l'attaque. Les deux autres individus ont été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi, après la mort du tueur, abattu par des policiers dans le quartier du Neudorf, à l'endroit même où sa trace avait été perdue.

«L'enquête va désormais se poursuivre pour identifier d'éventuels complices ou coauteurs susceptibles de l'avoir aidé ou encouragé dans la préparation de son passage à l'acte», avait expliqué vendredi 14 décembre le procureur de la République de Paris Rémy Heitz, cité par les médias.

Pour l'heure les enquêteurs cherchent à déterminer si le terroriste a pu bénéficier d'une aide logistique durant sa fuite.

Un homme a ouvert le feu le 11 décembre rue des Orfèvres à Strasbourg, près du marché de Noël, avant de prendre la fuite. Le principal suspect de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, 29 ans, a été abattu par la police dans la soirée du jeudi 13 décembre, après 50 heures de traque.

D'après différentes sources, Cherif Chekatt, était fiché S.

Dossier:
Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)

Lire aussi:

Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Tags:
Chérif Chekatt, garde à vue, assaillants, fusillade, victimes, police, fusillade de Strasbourg (11 décembre 2018), Rémy Heitz, Strasbourg, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook