France
URL courte
21854
S'abonner

Des participants au mouvement des Gilets jaunes proposent d'organiser l'acte 6 de leur mobilisation le vendredi 21 décembre au lieu du samedi 22 pour «fêter» l'anniversaire du Président de la République.

En dépit d'un certain essoufflement de la mobilisation, les Gilets jaunes les plus déterminés ne comptent pas jeter l'éponge: après les protestations du 15 décembre, qui ont réuni 66.000 personnes à travers la France selon les estimations du ministère de l'Intérieur, certains internautes militent déjà pour l'organisation d'un acte 6.

Sur Facebook, les appels à de nouveaux rassemblements pullulent: pour le moment, les quatre principaux «événements» créés pour l'occasion sous des bannières telles que «FAUT SACRIFIER NOËL» ou bien «Macron démission» comptent 80.000 personnes «intéressées».

Le fait que le chef de de l'Etat célébrera dans quelques jours ses 41 ans n'a pas échappé aux protestataires: nombreux sont ceux qui proposent de passer à l'acte 6 le vendredi 21 décembre au lieu du samedi 22 en guise de cadeau pour le Président.

Face à l'augmentation des prix du carburant qui frappe surtout le diesel, de nombreux Français sont descendus dans les rues le 17 novembre 2018. La vague de mécontentement se poursuit et est notamment suivie en Belgique. Les mobilisations des Gilets jaunes en France ont régulièrement dégénéré en affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre et ont été marquées par de nombreux pillages, cassages, incendies, interpellations et violences extrêmes.

Selon le dernier bilan, le ministère de l'Intérieur faisait état de 66.000 manifestants dans toute la France vers 19h00 dont 4.000 au plus fort de la journée à Paris samedi 15 décembre.

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Tags:
taxe carbone, gilets jaunes, SMIC, anniversaire, protestations, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook