Ecoutez Radio Sputnik
    La police devant les Gilets jaunes sur la place de l'Opéra (15 décembre 2018)

    Censure ou erreur? Le mot «dégage» mystérieusement gommé d’une photo montrée sur France 3

    © AFP 2019 Geoffroy VAN DER HASSELT
    France
    URL courte
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
    53673

    L’acte 5 des Gilets jaunes continue de faire des vagues. La disparition d’un mot d’une pancarte anti-Macron montrée dans un journal télévisé de France 3 a provoqué une tempête sur internet. Accusée de censure sur les réseaux sociaux, la chaîne a plaidé une erreur humaine. Un faux pas de plus, selon les internautes…

    La chaîne de télévision France 3, qui a diffusé une image apparemment retouchée montrant un Gilet jaune sur les marches de l’Opéra Garnier à Paris qui brandit une pancarte avec un seul mot «Macron», a provoqué de nombreux commentaires indignés sur les réseaux sociaux.

    Les internautes ont remarqué que l’image présentée à l’antenne était presque identique à une photo prise le 15 décembre dans le cadre de l'acte 5 du mouvement des Gilets jaunes. A une différence près: le mot «dégage» écrit sur une pancarte après le nom du Président Macron en avait mystérieusement disparu. 

    Ils relaient une capture d’écran du JT 19/20 (voir la séquence vers 4:06) comparée à la photo originale d’Agence France Presse.

    Les accusations de censure se multiplient sur Facebook et Twitter. 

    ​«Mais non, dites-moi que je rêve, France3 a vraiment modifié une pancarte "Macron dégage" dans son journal télévisé, c'est hallucinant», indiqué un commentateur sur Twitter, alors qu’un autre appelle le Syndicat national des journalistes (SNJ) et le Conseil supérieur de l’audiovisuel à réagir.

    ​Certains internautes comparent les méthodes de France 3 à celles de la censure soviétique.

    ​L’agence AFP a déjà précisé sur Twitter qu’il s’agissait bel et bien d’une photo prise par son photographe sur la place de l’Opéra, en ajoutant qu’elle ne savait pas qui avait retouché l’image.

    ​France 3 a expliqué la modification de la photo par une «erreur humaine» qui «ne se renouvellera pas».

    ​Mais ces explications de la chaîne ne semblent pas satisfaire les internautes.

    Le manifestant a indiqué sur Twitter avoir déposé plainte en ligne auprès du CSA.

    Ce n'est pas la première fois que le groupe France Télévisions est accusé de censure depuis le début du mouvement des Gilets jaunes. Le 17 novembre, un reportage en direct de France 3 avait été coupé au moment où une journaliste sur le terrain commençait à critiquer les actions des CRS pendant une manifestation à Bordeaux. La vidéo de cet instant avait été très commentée sur les réseaux sociaux et France 3 avait dû se justifier. 

    Dossier:
    Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Merkel réagit aux doutes sur ses capacités à diriger suite à ses crises de tremblements
    Tags:
    gilets jaunes, pancarte, réactions, Internet, censure, manifestation, Opéra Garnier de Paris, AFP, France 3, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik