France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
11215
S'abonner

«Il n'y aura pas de carabistouille», a déclaré le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand dans un entretien au JDD en commentant les mesures annoncées par Emmanuel Macron aux Gilets jaunes. Cette formule, empruntée au vocabulaire de Jean-Luc Mélenchon, n’a pas laissé les internautes indifférents.

Dans une interview accordée au JDD, le président de l'Assemblée nationale a affirmé que l'«engagement» du chef de l'État français pris en réponse aux manifestations organisées par les Gilets jaunes serait «tenu» et qu'«il «n'y aura pas de carabistouille», mot souvent utilisé par le chef de la France insoumise.

«L'engagement du Président sera tenu, il n'y aura pas de carabistouille! […] L'enjeu, c'est que la totalité des salariés payés au Smic en bénéficient, bien au-delà de ceux qui touchent la prime d'activité. Crédit d'impôt, baisse des charges salariales… tout est à l'étude. Si nécessaire, nous modifierons la première tranche de l'impôt sur le revenu pour que personne ne soit pénalisé. On ne reprendra pas d'une main ce qui aura été donné de l'autre», a notamment annoncé Richard Ferrand.

Prisée de Jean-Luc Mélenchon, l'expression «carabistouille» avait également été utilisée une fois par Emmanuel Macron lors d'un entretien avec Jean-Pierre Pernault.

​Réagissant à l'emploi de ce mot par Richard Ferrand, des utilisateurs des réseaux sociaux ont publié des commentaires plutôt sarcastiques.

​​​D'autres ont ironiquement remercié le quatrième personnage de l'Etat de les avoir prévenus.

​​D'autres encore ont fait remarquer que M.Ferrand n'était pas un porte-parole de l'État mais le président de l'Assemblée nationale.

​Le 10 décembre, dans son adresse à la Nation en réponse aux mobilisations des Gilets jaunes à travers toute la France, le Président de la République a décrété l'«état d'urgence économique et sociale» et annoncé plusieurs mesures en faveur du pouvoir d'achat.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Tags:
gilets jaunes, demande, promesses, vocabulaire, Richard Ferrand, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook