Ecoutez Radio Sputnik
    Police, image d'illustration

    «Dégage vieille truie»: un policier insulte une femme, le Web outré (vidéo)

    © AFP 2019 CHRISTOPHE ARCHAMBAULT
    France
    URL courte
    8236183

    Mise en ligne le 8 décembre, une vidéo tournée en France lors de la mobilisation des Gilets jaunes montre un policier insultant une passante. Piquée au vif, cette dernière ne se démonte pas. On ignore ce qui a précédé la scène, mais le Net a saisi l’occasion pour évoquer l’augmentation du nombre de dérapages de la part des forces de l’ordre.

    «Dégage vieille truie», entend-on un policier lancer à une passante sur une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Décidée à ne pas se laisser faire, la femme se retourne et affronte le malotru. Lorsque le représentant des forces de l’ordre lui répète la même phrase, elle s’en prend à lui:

    «Pourquoi vous me dites ça, monsieur?», s’indigne-t-elle en haussant le ton.

    C’est alors qu’un autre policier tente de la calmer en lui expliquant que ce n’est pas grave et qu’elle peut porter plainte. Il la prie ensuite de quitter les lieux.
    Mais la dame n’en démord pas et continue à exiger qu’on lui explique ce qu’elle a fait pour mériter un tel traitement.. «C’est gratuit», entend-on dire un homme qu’on ne voit pas à l’image. Au bout de plus d’une minute et demie d’échange, la femme quitte les lieux sous les applaudissements et les bravos.

    Diffusée sur les réseaux sociaux, cette scène a été largement commentée par des internautes, dont certains ont constaté que les cas de dérapages commis par la police devenaient nombreux et que les autorités ne prenaient pas de mesures pour y couper court:

    ​D’autres se sont désolés du fait qu’aucun des collègues du policier qui avait insulté cette passante n’était intervenu alors qu’il avait enfreint le code de déontologie de la police.

    ​Et de souligner que vu la fréquence des dérapages, des mesures étaient urgentes:

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    femme, insulte, réaction, réseaux sociaux, police, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik