France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
20219
S'abonner

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a déclaré dans un entretien aux Échos que le montant que la France payerait pour mettre en pratique les promesses d’Emmanuel Macron visant à augmenter le pouvoir d’achat s’élèverait à près de 10 milliards d’euros.

L'augmentation du Smic, l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités et les autres mesures annoncées par le Président de la République française pour répondre aux demandes des Gilets jaunes «vont coûter de l'ordre de 10 milliards d'euros», a indiqué Edouard Philippe dans une interview accordée aux Échos

«Les mesures annoncées par le Président vont coûter de l'ordre de 10 milliards d'euros. Nous avions annoncé pour 2019 un déficit de 2,8 %, en réalité, plutôt de 1,9 % du PIB si l'on soustrait le coût exceptionnel de la transformation du CICE en baisse de charges. Notre objectif est de tenir au maximum nos engagements», a indiqué le Premier ministre français.

«Nous assumons une légère augmentation du déficit du fait de l'accélération de la baisse des impôts. Mais nous faisons attention aux comptes publics, et nous prenons une série de mesures, sur les entreprises et sur les dépenses, de l'ordre de 4 milliards. Cela devrait permettre de contenir le déficit à environ 3,2 % pour 2019», a-t-il ajouté.

Le 10 décembre, dans son adresse à la Nation en réponse aux mobilisations des Gilets jaunes à travers toute la France, le Président de la République a décrété l'«état d'urgence économique et sociale» et annoncé plusieurs mesures en faveur du pouvoir d'achat.

Face à l'augmentation des prix du carburant, qui frappe surtout le diesel, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants les forces de l'ordre marqués par de nombreuses scènes de pillages, des incendies, des interpellations et des violences extrêmes.

Selon le dernier bilan, le ministère de l'Intérieur faisait état de 66.000 manifestants le samedi 15 décembre dans toute la France vers 19h00, dont 4.000 au plus fort de la journée à Paris. Ces chiffres, en baisse comparativement à la semaine dernière, alors que plus d'un policier était mobilisé pour chaque manifestant, n'ont pas tardé à faire polémique.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
gilets jaunes, promesses, coûts, Edouard Philippe, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook