Ecoutez Radio Sputnik
    La police au marché de Noël de Strasbourg après la fusillade du 11 décembre 2018

    Le tueur de Strasbourg enterré «dans un strict anonymat»

    © AFP 2018 PATRICK HERTZOG
    France
    URL courte
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)
    12111

    Cherif Chekatt, l’auteur d’une fusillade au marché de Noël dans le centre historique strasbourgeois qui a tué cinq personnes et en a blessé dix autres, a finalement été enterré dans cette même ville de Strasbourg «dans un strict anonymat».

    Si Roland Ries, le maire de Strasbourg, avait indiqué dans un premier temps qu'il ne voulait pas enterrer Cherif Chekatt, auteur de l'attaque meurtrière du 11 décembre, sur sa commune, il a dû assouplir sa position. Finalement, le tueur a été inhumé à Strasbourg le 22 décembre.

    «L'inhumation du corps de Cherif Chekatt a eu lieu tôt ce matin à Strasbourg dans un strict anonymat», a indiqué la mairie sans préciser où il avait été enterré.

    «Je voudrais que cela se termine le plus vite possible maintenant. Je pense qu'il y a eu débat, y compris en interne dans la municipalité», avait précédemment expliqué M.Ries.

    Auparavant il avait évoqué un éventuel rapatriement du corps de Cherif Chekatt en Algérie, pays d'où est originaire sa famille, avant de renoncer à cette idée.

    «J'étais effectivement réticent dans un premier temps car je ne voulais pas qu'un meurtrier côtoie dans le cimetière ceux qui ont été ses victimes, mais je dois me rendre à l'évidence, la loi est la loi, il faut l'enterrer et cela peut-être soit dans le cimetière musulman de Strasbourg ou dans un cimetière civil, mais sans tambours ni trompettes et dans l'anonymat», avait-il ajouté en expliquant le changement de sa position.

    Un homme a ouvert le feu le 11 décembre rue des Orfèvres à Strasbourg, près du marché de Noël, avant de prendre la fuite. Le principal suspect de l'attentat de Strasbourg, Cherif Chekatt, 29 ans, a été abattu par la police dans la soirée du jeudi 13 décembre, après 50 heures de traque. D'après différentes sources, il était fiché S. Selon son père, il défendait les thèses et les actions de Daech*. L'attaque a fait, selon les dernières informations, cinq morts et plusieurs blessés.

    L'attaque a été par la suite revendiquée par les terroristes de Daech* par le biais de leur organe de propagande. Le gouvernement français avait qualifié cette revendication d'«opportuniste».

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Fusillade près du marché de Noël de Strasbourg (39)

    Lire aussi:

    La France tacle durement les États-Unis sur l’Otan et les F-35
    Impact des Gilets jaunes sur l'économie: l'Insee conteste les chiffres du gouvernement
    Ils se battent à bord d’un avion Ryanair à cause d’une femme aux pieds nus (vidéo)
    Tags:
    attaque, enterrement, tueur, Strasbourg, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik