France
URL courte
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)
74544
S'abonner

Le Président de la République, en déplacement au Tchad où il a réveillonné avec les soldats français de l’opération Barkhane, s’est exprimé au micro de BFM TV au terme de l’acte 6 de la mobilisation des Gilets jaunes. M.Macron a prôné la concorde et l’unité et a promis «les réponses judiciaires les plus sévères» aux casseurs.

Emmanuel Macron a réagi sur BFM TV, depuis le Tchad où il a réveillonné avec les soldats français de l'opération Barkhane, aux violences qui ont émaillé la sixième journée de la mobilisation des Gilets jaunes.

«Le ministre de l'Intérieur a suivi les choses tout au long de la journée et j'étais en contact avec lui. Il est évident que les réponses, y compris judiciaires, les plus sévères seront apportées», a-t-il déclaré.

Le Président de la République a ajouté que le pays avait besoin de calme et de concorde.

«C'est maintenant l'ordre, le calme et la concorde qui doivent régner. Notre pays a besoin de cela, il a besoin de concorde, d'unité, d'un engagement sincère pour des causes collectives fortes. Et il faut apaiser les divisions», a-t-il détaillé.

220 manifestants ont été interpellés en France ce samedi 22 décembre et 81 ont été placés en garde à vue, selon le dernier bilan du ministère de l'Intérieur.

Emmanuel Macron s'est rendu samedi au Tchad pour une visite de 48 heures pendant laquelle il a réveillonné avec les soldats français à la base de Kossei, près de N'Djamena. Il a ainsi honoré la tradition de rendre visite à Noël aux militaires participant à des opérations extérieures qui avait été introduite par Jacques Chirac.

L'année dernière, il a fêté Noël sur la base aérienne de Niamey au Niger.

Dossier:
Mouvement des Gilets jaunes en France et en Belgique (404)

Lire aussi:

«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
«Sale juif, sale race»: il est pris à partie dans un immeuble parisien, sa Rolex est volée
Des dizaines de malfrats agressent une famille en Loire-Atlantique puis les suivent à l’hôpital
«Noces ensanglantées»: dix cochons abattus clandestinement pour un mariage en Seine-Saint-Denis - photo
Tags:
gilets jaunes, opération Barkhane, Emmanuel Macron, N’Djamena, Tchad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook