France
URL courte
61687
S'abonner

Emmanuel Macron a dit regretter la décision du Président Trump de retirer les troupes américaines de Syrie. Selon le Président français, un allié se doit d'être fiable.

Le Président Macron, en visite au Tchad, a déclaré dimanche qu'il regrettait très profondément la décision des États-Unis de retirer leurs troupes de Syrie.

«Je regrette très profondément la décision prise […]. Être alliés, c'est combattre épaule contre épaule, c'est la chose la plus importante pour un chef d'État et chef des armées. Un allié se doit d'être fiable, se coordonner avec ses autres alliés», a indiqué M.Macron lors d'une conférence de presse conjointe avec le Président tchadien Idriss Déby.

M.Macron a appelé «chacun à la responsabilité sur la question des Kurdes en Syrie», d'après les médias.

«Ceux qui sur le terrain étaient arme au poing pour lutter contre les terroristes […], c'étaient les Forces démocratiques syriennes (FDS) et c'étaient les Kurdes en Syrie, et donc j'appelle chacun à la responsabilité sur ce sujet et à ne pas oublier ce que nous leur devons», a noté le Président.

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a annoncé le 19 décembre que, conformément à la décision de Donald Trump, les États-Unis avaient entamé le retrait de leurs troupes du territoire syrien. Selon le journal The Washington Post, cette décision de la Maison-Blanche arrive alors que les tensions montent dans la région entre les États-Unis et la Turquie qui compte lancer une offensive contre les positions des Kurdes syriens ayant pris part aux opérations effectuées contre Daech* avec le soutien américain.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un cortège de mariage tourne au rodéo sauvage dans le Nord - photos
L'Algérie appelle le Maroc à arrêter la construction de sa base militaire à la frontière
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Pourquoi il est dangereux de boire du café pendant la canicule
Tags:
retrait des troupes, alliés, Forces démocratiques syriennes (FDS), Idriss Déby Itno, Donald Trump, Emmanuel Macron, Tchad, Syrie, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook