Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron et Alexandre Benalla

    «Commercial en pistolets à eau»? Le Net se moque du voyage de Benalla au Tchad

    © AP Photo / Ludovic Marin
    France
    URL courte
    Affaire Benalla (194)
    31343
    S'abonner

    La Toile s’est enflammée suite aux révélations sur le voyage de l’ancien conseiller du Président français au Tchad. Nombreux sont ceux qui ne croient pas aux explications de l’Élysée.

    Le déplacement d'Alexandre Benalla au Tchad quelques jours avant l'arrivée d'Emmanuel Macron à N'Djamena n'est pas passé inaperçu auprès des internautes. Bien que le Président français ait pris ses distances avec cette visite, nombreux sont ceux qui croient qu'il ne s'agit pas d'une coïncidence, en accusant l'Élysée de «mensonge».

    ​​Il y a ceux qui sont indignés du coût de ce déplacement de l'ancien chef adjoint du cabinet d'Emmanuel Macron. Selon Le Monde, M.Benalla est «venu accompagné d'une demi-douzaine de personnes, par avion privé, réglant les frais par carte bleue». Certains estiment qu'Alexandre Benalla continue à travailler pour l'Élysée et que les frais de son voyage ont été réglés par l'État.

    ​D'autres ont fait remarqué qu'au Tchad Alexandre Benalla aurait rencontré le général Oumar Déby, directeur général de la Réserve stratégique tchadienne et frère du Président Idriss Déby.

    ​​Il y a ceux qui se demandent pourquoi M.Benalla mis en examen en juillet pour violences a pu librement quitter la France. 

    ​​Alexandre Benalla, chef de cabinet adjoint du Président Macron, a été mis en examen en juillet pour violences, plusieurs images tournées le 1er mai 2018 le montrant en train de frapper des manifestants place de la Contrescarpe à Paris. La présidence a d'abord caché les violences exercées par M.Benalla, avant de le démettre de ses fonctions. M.Benalla est également visé par une enquête du parquet de Poitiers dans le cadre de l'affaire de la diffusion d'une photo prise en pleine présidentielle 2017 où il brandit un pistolet devant un objectif alors qu'il ne détenait pas de permis de port d'arme à l'époque.

    Dossier:
    Affaire Benalla (194)
    Tags:
    déplacement, Oumar Déby, Idriss Déby Itno, Alexandre Benalla, Emmanuel Macron, Tchad, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik