France
URL courte
12308
S'abonner

La moitié des boutiques Apple en France ont été touchées lundi par une grève suite à la décision de la direction de la société de ne pas verser de prime exceptionnelle défiscalisée à ses salariés. D’après les syndicats, ce n’est pas le seul problème de la politique sociale de l’entreprise.

Des débrayages ont été observés à la veille de Noël dans la moitié des vingt magasins Apple en France, rapporte l'AFP. L'appel à la grève a été lancé par le syndicat CFDT après une réunion du comité d'entreprise vendredi au cours de laquelle Apple avait indiqué qu'il ne verserait pas de prime défiscalisée, celle que le Président Emmanuel Macron souhaite voir versée par les employeurs «qui le peuvent».

Ce mouvement a été soutenu par la Confédération générale du travail (CGT).

De plus, les syndicats mettent en cause «la politique sociale inexistante» de l'entreprise.

«Cette "prime Macron " que nous refuse la direction d'Apple Retail France ne doit pas masquer des problèmes bien plus profonds comme les conditions de travail qui ne cessent de se dégrader», a écrit la CGT sur Twitter à la fin de la semaine dernière.

Selon Albin Voulfow, représentant de la CFDT, la direction d'Apple Retail France a proposé de discuter pour «améliorer les acquis sociaux, notamment la transformation d'une prime en véritable 13e mois».

Face au mouvement des Gilets jaunes, Emmanuel Macron a annoncé le 10 décembre plusieurs mesures comme la hausse de 100 euros par mois du SMIC à partir de 2019 et l'annulation de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG). Il a également encouragé les employeurs à verser à leur personnel une rémunération complémentaire à la fin de l'année qui sera «défiscalisée». Parmi les entreprises qui ont soutenu cette mesure figurent Total, la SNCF, Orange, LVMH, Kering, Publicis et Valeo.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
grève, Orange, CGT, Apple, Total, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook