France
URL courte
421357
S'abonner

Bien que Robert Ménard, le maire de Béziers, se soit fait interdire d’installer une crèche de Noël, il a trouvé un moyen de contourner l’interdiction, en projetant avec un rétroprojecteur une crèche animée sur les murs de la mairie…

Le tribunal administratif a ordonné jeudi dernier au maire de Béziers, dans l'Hérault, de déplacer la crèche de Noël de la ville, installée dans l'enceinte de la mairie, jugeant qu'elle ne présentait aucun caractère culturel, artistique ou festif permettant de la placer à la vue du public dans un espace de service public soumis aux règles de séparation des églises et de l'État.

Pourtant, menacé de 2.000 euros d'astreinte par jour de retard, Robert Ménard a trouvé une échappatoire, en projetant une crèche animée sur les murs de la mairie lors du réveillon.

La démarche du maire a été bien accueillie et a suscité des commentaires approbateurs sur Twitter:

En décembre 2017, la justice avait déjà ordonné à la commune de Béziers de retirer la crèche de Noël qu'elle avait installée. Robert Ménard l'avait déplacée, dans un bâtiment situé à proximité de la mairie.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Tags:
crèche, Noël, Robert Ménard, Béziers, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook