Ecoutez Radio Sputnik
    La gendarmerie

    À Toulouse, un gendarme à moto a dû ouvrir le feu sur un chauffard qui lui fonçait dessus

    © AFP 2018 JACQUES DEMARTHON
    France
    URL courte
    141125

    Des motards de la gendarmerie qui poursuivaient un automobiliste roulant à 160 km/h ont dû ouvrir le feu contre le chauffard qui, après avoir été coincé dans un cul-de-sac, a fait demi-tour et a foncé sur eux, a raconté La Dépêche.

    Des gendarmes à moto ont pris en chasse mercredi un automobiliste en excès de vitesse sur l'axe autoroutier Montauban-Toulouse. Arrivés à sa hauteur, ils lui ont ordonné de s'arrêter mais, au lieu de ralentir, le conducteur, qui roulait déjà à 160 km/h, a accéléré, selon le quotidien La Dépêche.

    Le chauffard aurait quitté l'autoroute sans s'arrêter au péage, mais se serait retrouvé pris au piège dans un cul-de-sac.

    «Il n'a pas hésité. Il a effectué un demi-tour et a foncé sur les gendarmes», a confié un officier au journal.

    L'un des gendarmes a dû faire usage de son arme de service et a tiré à trois reprises, brisant notamment la vitre arrière du véhicule, a poursuivi l'édition. Nullement décontenancé, le fuyard a continué sa route. Il n'a pu être intercepté que lorsqu'il s'est retrouvé bloqué sur un rond-point. Le conducteur, qui n'avait que 19 ans, n'a pas opposé de résistance.

    Selon les investigations menées par les gendarmes, le chauffard ne possédait pas de permis de conduire. Une expertise psychiatrique a été requise, a fait savoir le journal, précisant que le procès du jeune homme était prévu pour le 29 janvier et qu'il avait été placé en détention provisoire.

    Lire aussi:

    Gilets jaunes dans l'Hérault: un gendarme renverse un handicapé de son fauteuil (vidéo)
    Handicapé renversé sans raison ou tentative pour saisir une arme? Les versions s’opposent
    Un gendarme s'est donné la mort dans les jardins de l'hôtel de Matignon à Paris
    Tags:
    résistance, détention provisoire, procès, autoroute, gendarmes, conducteur, automobiliste, La Dépêche, Toulouse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik