France
URL courte
611934
S'abonner

Le Monde a présenté samedi soir ses excuses relatives à la publication d’une photo d’Emmanuel Macron à la Une, qui rappelle les affiches de propagande nazie. Le journal assure que la couverture est en fait inspirée du «graphisme des constructivistes russes du début du XXe siècle».

Le Monde a fait la Une de son magazine hebdomadaire avec une photo du Président de la République, présenté sur un fond de couleurs blanche et rouge, comme celles du drapeau nazi. Par la suite, plusieurs de ses lecteurs, dont le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, ont remarqué que ce style pouvait évoquer Adolf Hitler et les affiches propagandistes nazies.

Le journal a présenté samedi soir ses excuses après la parution de cette photo à la Une et a réfuté les allusions faites par les lecteurs.

«La couverture de M le magazine du Monde datée du samedi 29 décembre a provoqué des réactions critiques de certains de nos lecteurs. Nous présentons nos excuses à ceux qui ont été choqués par des intentions graphiques qui ne correspondent évidemment en rien aux reproches qui nous sont adressés», a écrit le directeur des rédactions, Luc Bronner.

Selon lui, «les éléments utilisés faisaient référence au graphisme des constructivistes russes au début du XXe siècle, lesquels utilisaient le noir et le rouge. La couverture s'inspire par ailleurs de travaux d'artistes, notamment ceux de Lincoln Agnew, qui a réalisé de nombreux sujets graphiques pour M le magazine du Monde».

Dans un tweet, M.Bronner a publié d'autres exemples de couvertures réalisées avec cette charte graphique.

Malgré les explications du Monde, plusieurs personnes n'ont pas été convaincues. Pour le caricaturiste Joan Sfar, cette couverture est une «honte»:

 

Посмотреть эту публикацию в Instagram

La honte.

Публикация от Joann Sfar (@joannsfar) 29 Дек 2018 в 2:15 PST

 

 

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
nazisme, couverture, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook