Ecoutez Radio Sputnik
    Anne Hidalgo

    «Une des solutions face à la crise»: Hidalgo évoque la gratuité des transports à Paris

    © AP Photo / Lionel Bonaventure, Pool
    France
    URL courte
    261013
    S'abonner

    Et si les transports en commun devenaient gratuits à Paris? Anne Hidalgo a évoqué cette idée dans une interview au JDD, précisant que ce serait «une des solutions face à la crise qui traverse notre pays».

    Dans une interview accordée au Journal du Dimanche le 30 décembre dernier, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a envisagé la possibilité de rendre complètement gratuits les transports en commun circulant dans la capitale française, sans pour autant donner plus de précisions.

    Ainsi, la gratuité est aux yeux de la Maire «une des solutions face à la crise qui traverse notre pays», le problème ayant également un caractère social et écologique.

    Cependant, Mme Hidalgo comprend les enjeux d'une telle décision et pour ne pas la jeter aux oubliettes elle a demandé à ce qu'on lui remette un rapport sur ce sujet janvier début 2019.

    Toutefois, il est à noter que les personnes âgées et les personnes handicapées bénéficient depuis le 1er juin 2018 de la gratuité des transports, a souligné Mme Hidalgo.

    Elle a en outre appelé les autorités à clarifier leur position sur la question de l'écologie.

    «Nous avons besoin d'un discours et d'actes forts sur l'écologie», a-t-elle déclaré avant d'ajouter que pour elle «le social ne s'oppose pas à l'écologie».

    La Maire de Paris attend entre autres «un accompagnement social de la transition écologique pour les salariés des secteurs en mutation comme pour les consommateurs, qu'il faut aider à sortir de la dépendance aux énergies fossiles».

    Pour le faire en bonne et due forme, il faudra donc «remettre du transport public», y compris dans des zones rurales.

    «Là où il n'y a plus de petites lignes SNCF parce qu'elles ont été fermées, où il n'y a pas non plus de service public de bus, l'éloignement peut vite se transformer en piège», a-t-elle déclaré en concluant: «On a pensé qu'on pouvait se passer de service public, en oubliant que c'est le patrimoine de ceux qui n'en ont pas».

    Tags:
    prix, transports, transports publics, Anne Hidalgo, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik