Ecoutez Radio Sputnik
    Des gilets jaunes

    Pour Taubira, les Gilets jaunes ont réveillé la démocratie

    © AFP 2018 NICOLAS TUCAT
    France
    URL courte
    1475

    Christiane Taubira s’est exprimée dans une interview accordée au quotidien Midi Libre au sujet des Gilets jaunes qu’elle estime être un signe «de vitalité de la démocratie», ajoutant que les membres du mouvement pourraient devenir «une nouvelle génération de partis politiques».

    Dans une interview accordée au journal Midi Libre, l'ancienne ministre de la Justice Christiane Taubira a donné son avis sur le mouvement des Gilets jaunes et a souligné qu'il était «une marque de vitalité de la démocratie».

    «La démocratie qui dormait sur elle-même est secouée tout d'un coup. On assiste ainsi à une véritable interpellation de la puissance publique, de la démocratie en tant que système, avec ses institutions. C'est donc une bonne expérience citoyenne et civique», a-t-elle déclaré.

    Mme Taubira est également persuadée que «c'est par la politique que l'on fait avancer les sociétés», ajoutant que «ces expériences ne peuvent donc être ni les lieux ni les moyens de conception de l'action publique».

    «Les gilets jaunes seront peut-être une nouvelle génération de partis politiques, nous verrons dans vingt ans comment ça aura mûri», a-t-elle conclu.

    Face à la taxe sur les prix du carburant, de nombreux Français sont descendus dans les rues depuis le 17 novembre 2018. Les mobilisations des Gilets jaunes ont régulièrement dégénéré en affrontements entre manifestants et forces de l'ordre. Les chiffres de la mobilisation annoncés par le gouvernement font l'objet de polémiques.    

    Lire aussi:

    Florian Philippot dépose la marque «Les Gilets jaunes» en vue des européennes
    Les Gilets jaunes mettent au point leur acte 10 sur Facebook
    Le gouvernement italien déclare son soutien aux Gilets jaunes de France
    Tags:
    mouvement, démocratie, gilets jaunes, Christiane Taubira, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik