France
URL courte
Affaire Benalla (194)
41832
S'abonner

L'Élysée a confirmé ce mercredi que le Président de la République avait effectivement échangé à deux reprises avec Alexandre Benalla depuis son licenciement en juillet dernier. Pourtant, cet aveu qui a suivi les déclarations de l'ex-chargé de mission sur ses échanges réguliers avec Emmanuel Macron n'a pas paru très convaincant aux internautes.

Lundi, quelques heures après qu'Alexandre Benalla a affirmé à Mediapart avoir continué à échanger régulièrement avec Emmanuel Macron, via la messagerie Telegram, ce dernier a indiqué à ses conseillers qu'il avait effectivement reçu une multitude de messages, souvent «lunaires» de la part de son ancien chargé de mission mais qu'il ne lui avait pas répondu, «sauf deux fois, de manière laconique», écrit l'AFP se référant aux propos du Président de la République cité par le Canard enchaîné et confirmé par l'Élysée.

«En juillet, au moment de l'affaire, j'étais inquiet de son état: je lui ai donc demandé comment il allait», a dit le chef de l'État selon l'hebdomadaire satirique. Puis, il a répondu à un message d'Alexandre Benalla lui disant que «quelqu'un» disait du mal de lui dans des dîners en ville. «Qui?», lui a-t-il demandé, sans obtenir de réponse, poursuit le Canard enchaîné.

Pour Emmanuel Macron, «Benalla essaie de monnayer une prétendue proximité avec moi et il trouve preneur auprès de réseaux que j'ai toujours combattus et qui m'attaquent sans limite. Benalla n'est que leur idiot utile», affirme l'hebdomadaire.

Toujours selon le journal satirique, Emmanuel Macron a lancé devant ses conseillers que si Alexandre Benalla et Mediapart «ont des échanges, qu'ils les produisent!».

Compte tenu que la présidence avait assuré n'avoir entretenu aucun contact avec l'ancien chargé de mission depuis son licenciement le 19 juillet, l'aveu d'Emmanuel Macron a indigné plusieurs internautes.

D’autres, sans accuser le chef de l’État de mensonge, ont commenté le contenu même des messages de l’intéressé.

​D'autres encore ont essayé d'imaginer d'autres messages qu'Emmanuel Macron pourrait adresser son ancien chargé de mission.

Dossier:
Affaire Benalla (194)

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Présidentielle en Biélorussie: les premières estimations
Les manifestants de retour dans les rues de Beyrouth, nouveaux heurts - vidéo
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
message, Alexandre Benalla, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook